Soudan du Sud : la Vice-Secrétaire générale de l’ONU entend être la...

Soudan du Sud : la Vice-Secrétaire générale de l’ONU entend être la porte-voix des femmes victimes du conflit

SHARE

Juba (© 2018 Afriquinfos)- La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, est arrivée mardi à Juba, au Soudan du Sud, dans le cadre d’une tournée dans plusieurs pays africains cette semaine.

L’Envoyée de l’Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, Mme Mohammed est venue souligner l’importance de la participation et de l’inclusion des femmes dans les efforts visant à construire la paix, la sécurité et le développement au Soudan du Sud.

Dès son arrivée au Soudan du Sud, Mme Mohammed s’est rendue sur le site de protection de civils de Wau, à 650 kilomètres au nord-ouest de Juba, où elles ont rencontré des femmes sud-soudanaises pour « écouter leurs souffrances, colères, frustrations et espoirs ».

« Nous sommes ici pour essayer de faire entendre vos voix là où elles doivent pouvoir faire une différence », a dit la Vice-Secrétaire-générale aux femmes sud-soudanaises.

Mme Mohammed qui arrive de Nouakchott, en Mauritanie, où se tenait une réunion de l’Union africaine, a partagé avec les femmes sud-soudanaises le message des dirigeants africains sur la situation dans leur pays : « les dirigeants au Soudan du Sud doivent changer, être responsables et rendre des comptes pour la paix au Soudan du Sud »

L’ONU s’efforce avec sa mission de maintien de la paix au Soudan du Sud (MINUSS) et le bureau de la Représentante spéciale sur les violences sexuelles dans les conflits de mettre en lumière les voix des femmes sud-soudanaises victimes de violences auprès de la communauté internationale pour faire pression sur les dirigeants afin qu’ils agissent.

« Malheureusement, jusqu’à présent nous avons échoué. C’est la vérité. Donc il n’y a pas de paix au Soudan du Sud », a reconnu Mme Mohammed. « Mais en tant que mère, en raison des enfants, (…) nous n’abandonnerons pas la quête de la paix au Soudan du Sud », a-t-elle ajouté.

La Vice-Secrétaire-générale a exhorté les femmes sud-soudanaises à ne pas se décourager et à ne pas perdre espoir afin qu’elles puissent surmonter les « tragédies d’aujourd’hui » pour réaliser leurs « rêves de demain ».

« Chaque femme ici est une mère, fille ou une épouse. Chaque homme qui perpétue la violence contre nous est un fils, un frère, ou un mari. Il est donc important de semer les graines du respect envers les femmes dans le cœur de vos fils. C’est mon message pour l’avenir », a dit Mme Mohammed.