Nigeria : ralentissement de la croissance économique

Nigeria : ralentissement de la croissance économique

SHARE
CC BY EnzoRivos. Economie du Ghana"/>

 (© 2018 Afriquinfos)-L‘économie nigériane a tourné au ralenti au premier trimestre 2018. C’est l’aveu du Bureau national des statistiques (BNS). De quoi compliquer la tâche au président Buhari qui tient à briguer un deuxième mandat lors de la présidentielle de 2019.

Si la croissance économique au Nigeria était de 2,11% au dernier trimestre 2017, elle a été d‘à peine 1,95% au premier trimestre de cette année. Un véritable coup d’arrêt au regain économique enregistré depuis le troisième trimestre 2016, quand la récession (la première en 25 ans) a atteint son niveau le plus bas.

Un indice révélateur de la fragilité économique d’un Nigeria qui paie le tribut à la chute des prix du pétrole dont le pays tire plus de 70% de ses revenus. Ce, même si le secteur pétrolier a progressé de 14,77% au cours de la période, soit plus que le secteur non pétrolier qui a progressé de 0,76% entre janvier et mars, a indiqué la BNS. Et que la production de pétrole s’est établie à 2 millions de barils par jour au cours de ce trimestre, contre 1,95 million au dernier trimestre 2017.

Il faut ainsi de gros moyens pour répondre à cette conjoncture. En votant la semaine dernière un budget record de 29,8 milliards de dollars soumis par le Chef de l’Etat, le Parlement entend lui aussi « stimuler la croissance » de la plus grande économie de l’Afrique de l’Ouest neuf mois avant la prochaine élection présidentielle. Élection à laquelle Muhammadu Buhari tient à se présenter pour un deuxième mandat consécutif.

Malheureusement, tous les efforts de diversification de l‘économie entrepris par le président nigérian semblent jusqu’ici peu concluants. Le Nigeria devrait donc profiter des situations comme l’inflation dont le taux a chuté à 12,48% en avril dernier.

V.A.