Togo : la troisième édition de la Semaine de l’architecte axée autour...

Togo : la troisième édition de la Semaine de l’architecte axée autour du thème « la création architecturale est un acte d’utilité publique »

SHARE
M. Nicolas Kossi Akidjetan

Lomé (© Afriquinfos 2018)- C’est autour du thème : « la création architecturale est un acte d’utilité publique », que s’est tenue du 4 au 6 avril 2018 à Lomé, la 3ème édition de la Semaine de l’architecte.

Initié par l’Ordre National des Architectes du Togo (l’ONAT), cet événement qui a rassemblé des architectes du Togo, avait pour objectif de « mieux faire connaître aux populations togolaises la profession d’architecte, rappeler le rôle et l’utilité de l’architecte dans la société, au service du citoyen et des collectivités », a indiqué M. Nicolas Kossi Akidjetan, président de l’ONAT.

C’était entre autre l’occasion de communiquer sur les projets et programmes mis en œuvre par les pouvoirs publics et les autorités de tutelles du secteur-ci,  et également sensibiliser le public togolais autour des grands défis et enjeux actuels dans le domaine de l’architecture.

D’après le ministre de l’Urbanisme, Fiatuwo Sessénou, qui a pris part à la cérémonie d’ouverture de l’événement, « la semaine de l’architecte est l’occasion de rappeler le rôle déterminant joué par les architectes dans le remodelage des grandes villes et leur adaptation aux évolutions de la société ».

Ces spécialistes d’immobilier, ont selon lui largement contribué à améliorer le code foncier et domanial et réfléchissent à un environnement favorable à la promotion de l’économie.

‘L’Ordre des architectes et le gouvernement ont une vision commune, celle d’améliorer le cadre de vie des collectivités. Penser nos villes dans leur évolution est un exercice indispensable à toute logique de développement urbain cohérente dans la durée’, a souligné M. Sessénou.

Selon lui, il y a nécessité aujourd’hui d’introduire des règles d’urbanisme claires et de proposer une méthode permettant d’aboutir à des modèles africains pour des villes africaines – une ville qui ne serait pas celle des élites qui fixent les règles, mais celle du plus grand nombre, ouverte au plus grand nombre ; une ville qui prendrait en compte son agriculture ; une ville pour les piétons ; une ville avec des équipements et des infrastructures de base pour les plus pauvres également.

Il faut également préciser que cette cérémonie d’ouverture des travaux a été couplée d’une signature de partenariat qui vient renforcer les relations entre l’ONAT et FEST’IMMO entamée quelques années plus tôt. Les deux structures  qui œuvrent pour la même cause, vont désormais ensemble porter plus loin le secteur de l’immobilier au Togo.

Selon les clauses de cette nouvelle union, l’ONAT apportera désormais son soutien dans l’organisation du festival de l’immobilier au Togo.

Au menu de ces trois jours d’activités,  ont été organisés des rencontres entre architectes et public, des séances de consultation gratuites pour tout togolais désireux de se faire construire un toit, des expositions des œuvres architecturales et des tables rondes.  Toujours en marge de l’événement, des tournées ont été organisé dans plusieurs villes du Togo en vue de mieux faire découvrir le métier d’architecte aux togolais.

Innocente Nice