Cameroun : Un acte de naissance Pour chaque enfant

Cameroun : Un acte de naissance Pour chaque enfant

SHARE
© wikimedia commons. Un nouveau-né quelque minutes après sa naissance."/>

 

(© Afriquinfos 2018) –L’Unicef Cameroun et le Comité national olympique et des sports (CNOSC) unissent leurs voix pour promouvoir, pendant les 21e jeux du Commonwealth, le droit pour chaque enfant à un certificat de naissance.

Les 21e Jeux du Commonwealth se dérouleront en Gold Coast, en Australie du 4 au 15 avril 2018. Ils mobiliseront 6600 athlètes de 70 pays du Commonwealth. Ce sera l’occasion pour intensifier le plaidoyer en faveur du droit de chaque enfant à un acte de naissance.

En effet, le droit d’un enfant à l’enregistrement de sa naissance, à un nom et à une nationalité est inscrit dans le droit international par le biais de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) et d’autres traités. L’enregistrement des naissances établit, au regard de la loi, l’existence de l’enfant et fournit les fondations permettant de préserver ses droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

L’enregistrement des naissances joue en outre un rôle essentiel pour la planification nationale. Connaître le nombre d’enfants ainsi que leur âge permet aux pays d’anticiper les besoins en termes de santé et d’éducation. Il leur fournit aussi les informations nécessaires pour évaluer le bien-être de leur population.

Le premier acte de ce plaidoyer pour l’enregistrement de naissances s’est tenu ce vendredi, au siège du comité national olympique, à l’occasion de la cérémonie de lancement de la participation de la délégation camerounaise aux jeux du Commonwealth. Les athlètes vont notamment délivrer des messages de sensibilisation sur le droit pour chaque enfant à une existence légale.

Il faut souligner que l’enregistrement des naissances joue un rôle essentiel pour la planification nationale

Vignikpo Akpéné