Home Afrique du Nord Rabat: L’Ecosocc-UA dans la ligne de mire des associations de la société civile marocaine

Rabat: L’Ecosocc-UA dans la ligne de mire des associations de la société civile marocaine

Rabat: L’Ecosocc-UA dans la ligne de mire des associations de la société civile marocaine

Rabat (© 2018 Afriquinfos) –Par Hicham Alaoui L’engagement et l’implication des associations de la société civile marocaine ont constitué le credo de la rencontre de communication, tenue vendredi à Rabat, entre une délégation du Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) et de l’Organisation des Citoyens et de la Diaspora (CIDO) de l’UA et un aréopage d’associations et ONG marocaines.

Initiée par l’Association internationale Clé de la paix pour le Développement et la Solidarité, cette rencontre a été une opportunité pour le tissu associatif marocain d’interagir avec les responsables de ces deux instances et de s’informer, à juste valeur, de la mission et du fonctionnement de l’Ecosocc  ainsi que des conditions pour accéder à cet organe, en tant qu’un des principaux mécanismes pour les organisations de la société civile africaine destinés à interagir avec la Commission de l’UA et ses Etats membres.

Ouvrant cette rencontre, animée avec brio par le grand journaliste et enseignant-universitaire, Toufiq Gazoulit, le président de l’Association, M. Khalid Boudali, a mis en avant les raisons ayant présidé à cette rencontre notamment la nécessité pour les associations et ONG marocaines d’intégrer l’ECOSOCC et partant devenir un acteur à part entière dans la préparation et la conception des politiques et programmes de l’UA.

Il a aussi annoncé que l’Association est en train de mettre les dernières retouches pour le lancement d’une caravane de la paix, du dialogue interculturel et de l’intégration qui sillonnera 17 africains de trois régions du continent (Ouest, centre et Est) avec comme fin de parcours la capitale éthiopienne Addis-Abeba et plus précisément le siège de l’Organisation panafricaine.

A cette occasion, M. Boudali a remercié l’ensemble des départements gouvernementaux, le parlement, les partenaires, le secteur privé qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette mission à vocation purement sociale et culturelle.

Le Directeur du CIDO a fait savoir que le déplacement de la délégation qu’il conduit s’inscrit dans le sillage des efforts menés pour encourager les Associations de la société civile marocaine d’intégrer l’ECOSOCC, qui compte actuellement 150 organisations de la société civile de tous les Etats membres de l’UA, et s’assigne, entre autres, comme objectifs de promouvoir la participation de la société civile africaine dans l’application des politiques et des programmes de l’Union et de renforcer les capacités institutionnelles, humaines et opérationnelles de la société civile africaine.

Pour sa part, l’ambassadeur Jalel Chalba, Chef de division Société civile au sein de l’ECOSOCC a indiqué que l’Ecosocc est un organe consultatif de l’Union africaine, composé de  différents groupes sociaux professionnels des États membres de l’Union africaine.

Lors du débat qui s’en est suivi, les représentants des associations de la société civile marocaine ont, tour à tour, présenté les actions et performances de leurs strutures, formant le vœu d’intégrer dans les meilleurs  délais l’ECOSOCC pour jouer un rôle actif dans la planification de l’avenir du continent et de contribuer activement à la définition des principes, politiques et programmes de l’Union.

Lors de son séjour au Maroc, la délégation ECOSOCC/CIDO a eu des rencontres avec des officiels marocains notamment le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, M. Mustapha El Khalfi et des responsables du ministère de la Jeunesse et des Sports. La délégation s’est également rendue au siège du parlement où a eu des entretiens avec le vice-président de la Chambre des représentants, M. Rachid Abdi et le questeur et membre du bureau de la Chambre des Conseillers, M. Larbi Mharchi.

Créée en mars 2017, l’Association « Clé de la Paix pour le Développement et la Solidarité, a pour missions notamment de promouvoir le dialogue et à la cohabitation entre cultures, d’encourager l’investissement matériel et immatériel, de mettre en valeur et les talents des jeunes. Elle organise annuellement le Forum du Dialogue et de l’Investissements africains, dont la première édition a eu lieu en mars 2017 à Meknès sous le thème : « L’Afrique, cultures et cohabitation ».

Vignikpo Akpéné