La vie reprend son cours à Ouagadougou, 24h après les attaques terroristes

La vie reprend son cours à Ouagadougou, 24h après les attaques terroristes

SHARE
CC by Sputniktilt. Monument aux martyrs, Ouagadougou, Burkina Faso"/>

Ouagadougou (© Afriquinfos 2018)-La vie reprend progressivement son cours normal dans la capitale burkinabè, 24 heures après les attaques terroristes ayant fait 16 morts du côté des soldats burkinabè et des assaillants ainsi que des dizaines de blessés, a constaté APA, ce samedi matin à Ouagadougou.

Les commerces, les banques et autres lieux de vente situés au centre-ville de la capitale burkinabè qui avaient baissé rideaux, juste après les attaques, ont rouvert ce matin.

Des clients font leurs emplettes là où, par endroits, des groupuscules de gens se forment pour deviser sur les attaques de la veille.

La circulation est également assez dense, comparativement à la veille dans l’après-midi.

Seulement, les alentours des deux sites attaqués (ambassade de France et Etat-major des armées) sont ceinturés de barrières qui les rendent inaccessibles aux curieux.

Le dernier bilan des attaques terroristes dressé vendredi soir par le ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo, au cours d’un point de presse, fait état de 16 morts : 8 soldats burkinabè et 8 assaillants.

Selon le ministre Sawadogo, il y a eu 80 blessés dont une douzaine de cas sérieux et 3 graves.

Quelques heures après les attaques terroristes, plusieurs ministres ont rendu visite aux blessés. La délégation ministérielle comprenait le ministre d’Etat Simon Compaoré,  les ministres en charge de la Sécurité, Clément Sawadogo, de la Défense, Jean-Claude Bouda, de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou et du commerce, Arouna Kaboré.

Ils avaient à leurs côtés, le Haut représentant du président du Faso, Moumina Chériff Sy, et le maire de Ouagadougou, Armand Roland Béouindé.

Les attaques terroristes avaient débuté aux environs de 10 heures.