Ouganda: Quatre employés de l’Onu suspendus pour malversations

Ouganda: Quatre employés de l’Onu suspendus pour malversations

SHARE

Kampala (© Afriquinfos 2018)-Quatre fonctionnaires ougandais travaillant pour le compte de l’Organisation de nations unies (Onu), ont été rélévés de leurs fonctions.

Ils sont visés par une enquête qui doit élucider des allégations de détournement de fonds dont ils font l’objet.

Apollo Kazungu, le commissaire aux réfugiés de l’Ouganda et trois de ses collaborateurs sont soupçonnés d’avoir falsifié les chiffres concernant les personnes vulnérables prises en charge par l’Onu.

Le Daily Monitor Ougandais qui rapporte les faits, soutien que la question a été évoquée en premier par la représentante des Nations Unies dans le pays, Rosa Malango.

La fonctionnaire onusienne s’est interrogée sur le nombre douteux de réfugiés, la traite des femmes et des enfants, mais également sur des allégations de fraude qui auraient cours au sein de l’organisation qu’elle dirige.

Les soupçons sur cette combine ont été révélés par un contrôle inopiné à Kampala la capitale. Sur les 26 000 personnes inscrites par M. Apollo Kazungu et ses services, seulement 7000 réfugiés ont été réellement identifiés, révélant ainsi un gap de 19 000 personnes.

Les enquêtes devront déterminer ce à quoi ont servi l’argent et les ressources pour les 19 000 personnes qui manquent à l’appel?

Un autre fait accablant pour Apollo Kazungu, fait état de raquette organisé par le mis en cause dont seraient victimes les réfugiés, en échange de l’aide alimentaire sensée être gratuite.

L’Ouganda reçoit sur son sol un peu plus d’un millier de réfugiés, fuyant pour la plupart les conflits au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo.

V.A.