Home Non classé Un navire de pêche illégale chinois arrêté dans les eaux libériennes

Un navire de pêche illégale chinois arrêté dans les eaux libériennes

Un navire de pêche illégale chinois arrêté dans les eaux libériennes

Monrovia (© Afriquinfos 2018)-La garde côtière libérienne pour pêche illégale dans les eaux territoriales du Liberia a en collaboration avec l’organisation de la protection marine Sea Shepherd procédé à l’arrestation  d’un navire de pêche (F/V) Guo Ji 809, sous pavillon chinois.

C’est le navire Sam Simon de Sea Shepherd qui a détecté le bateau de pêche illégale au radar, alors que ce dernier parcourait les eaux libériennes à une vitesse laissant deviner une activité de chalutage. Une équipe d’abordage de la garde côtière libérienne s’est rapidement mobilisée sur le Sam Simon pour se rendre sur la zone cible. Sur le pont, les gardes côtes ont découvert du matériel de pêche mouillé et non sécurisé, des poissons vivant et un équipage habillé de tenues de pêche mouillées.

Selon l’inspection, ce bateau disposait bien d’une licence de pêche libérienne, mais qui avait expiré le 31 décembre 2017. Depuis, les 1 et 2 janvier, le Guo Ji 809 continuait de pêcher, apparemment contre l’avis de l’observateur des pêches libériennes. Le F/V Guo Ji 809 a été arrêté et retenu au port de Monrovia en attendant les poursuites judiciaires.

« L’arrestation du Guo Ji 809 rappelle le besoin constant de vigilance en mer. Bien que l’Opération Sola Stella ait mis fin aux incursions de bateaux de pêche étrangers non autorisés, nous devons tous autant porter nos efforts sur le contrôle des bateaux qui ont été autorisés à pêcher au Libéria  », a déclaré le Ministre de la Défense du Liberia, Brownie Samukai.

Dans le cadre de son Opération Sola Stella, Sea Shepherd assiste le gouvernement du Liberia depuis février 2017 pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en mettant à disposition un navire civil pour patrouiller dans les eaux territoriales du pays, sous la direction du Ministère libérien de la Défense. Les pays en développement sont particulièrement vulnérables à la pêche INN, qui représente jusqu’à 40% du poisson pêché en Afrique de l’ouest.

Depuis que l’Opération Sola Stella a démarré il y a bientôt un an, Sea Shepherd a déjà aidé la garde côtière libérienne à arrêter huit bateaux de pêche impliqués dans de la pêche illégale.

V.A