Home Afrique Centrale Le Tchad nie toute son implication dans la tentative de putsch en Guinée Equatoriale

Le Tchad nie toute son implication dans la tentative de putsch en Guinée Equatoriale

Le Tchad nie toute son implication dans la tentative de putsch en Guinée Equatoriale

N’Djaména (© Afriquinfos 2018)- Le Tchad a tenu à lever tout équivoque dans la tentative de coup d’Etat dont s’est dit victime le voisin équato-guinéen. Une soixantaine de “mercenaires” tchadiens, principalement des commerçants, ont été arrêtés ces derniers jours en Guinée équatoriale et détenus à Malabo, à Momgomo, et à Ebebyin.

Assez pour embarrasser le Tchad qui s’est confondu en justification. Le ministre des Affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif, a déclaré ce vendredi devant la presse que les “mercenaires” arrêtés “devraient être traités comme tels”.

Le chef de la diplomatie tchadienne a en outre affirmé que des responsables tchadiens s‘étaient rendus en Guinée équatoriale cette semaine après l’arrestation de leurs concitoyens. Une autre délégation tchadienne s’est également rendue au Cameroun où une quarantaine de suspects de diverses nationalités sont détenus.

Jeudi, les Nations Unies ont indiqué qu’un émissaire de l’ONU se rendrait en Guinée équatoriale la “semaine prochaine” pour des entretiens.

Au lendemain de la “tentative de déstabilisation” annoncée par Malabo après l’arrestation d’une trentaine d’hommes armés à sa frontière avec le Cameroun, le chef de l’Etat équato-guinéen Teodoro Obiang a dénoncé une “guerre” en préparation contre lui, appelant à “la vigilance”.

Le dirigeant âgé de 75 ans, dont 38 au pouvoir, avait alors assuré, lors de son message de nouvel an qu’il voulait “une transition heureuse”.

V.A