Niger: les jeunes s’engagent pour lutter contre la déforestation

Niger: les jeunes s’engagent pour lutter contre la déforestation

SHARE

Niamey (© Afriquinfos 2017)-Le consortium Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE)-Réseau de la Jeunesse nigérienne sur les changements climatiques (RJNCC) est actuellement soutenu par le programme PISCCA (« Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs ») de l’ambassade de France au Niger. Il met en œuvre un projet de fabrication de fours à balle de riz, alternative au bois de chauffe.

Au Niger, une quantité importante de coque du riz, ou « balle de riz », est produite puis jetée après décortication, sans servir. Environ 17.500 tonnes de balle de riz sont produites chaque année. La valorisation de la balle comme alternative au bois de chauffe des ménages et l’autonomisation économique des femmes sont les objectifs du projet de JVE-RJNCC.

JVE-RJNCC, qui a déjà expérimenté ce programme il y a quelques années, a formé des forgerons dans la fabrication d’un four adapté à la combustion de la balle de riz. Des kiosques de vente de ces fours sont en cours d’installation. En effet, bien que l’utilisation de cette biomasse nécessite des fours spéciaux, la balle de riz est gratuite.

Dans le cadre du projet, ces fours sont destinés aux femmes étuveuses de riz, ou à d’autres groupements féminins. Elles reçoivent, dès cette fin d’année, des formations en gestion associative et pourront nouer des partenariats avec des instituts de micro-crédit pour pouvoir acquérir de premiers fours spéciaux.

La cendre de la balle sera réutilisée comme engrais au sein de pépinières créées dans le cadre du projet. En parallèle, des actions de reboisement et de sensibilisation sur les effets du changement climatique auront lieu dans les localités du projet – à Kollo, Tillabéri, Say et Niamey.

I.N