Le Maroc débloque plus de 100 millions d’euros pour la construction et...

Le Maroc débloque plus de 100 millions d’euros pour la construction et la réhabilitation de mosquées dans des pays africains

SHARE

Rabat (© Afriquinfos 2017)-Le ministère marocain des Habous et des affaires islamiques a annoncé qu’il consacrer une enveloppe budgétaire de près de 108 millions d’euros (185 millions DH) pour la construction, l’entretien et la réhabilitation de moquées dans des pays africains.

L’ouverture de ce département sur le continent touchera également le volet formation. C’est ainsi qu’au cours de l’année prochaine, l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, des morchidines et des morchidates accueillera, en plus de 250 imams marocains, quelque 205 imams maliens, 200 Guinéens, dont 20 femmes, 200 Ivoiriens, 280 Sénégalais et 40 Tchadiens.

L’Institut accueillera également quelque 55 imams morchidines de France, dont 12 femmes morchidates.

Par ailleurs, le budget 2018 du ministère des Habous et des affaires islamiques fait la part belle à l’amélioration de la situation des préposés religieux. Ces derniers bénéficieront de plus d’un milliard de dirhams de primes pour l’année prochaine, au moment ou un budget de 200 millions de dirhams sera consacré à leur assurance santé.

Toujours dans le volet relatif à l’amélioration de la situation des préposés religieux, le ministère des Habous et des affaires islamique compte renforcer l’offre proposée par la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux. Dans ce sens, c’est quelque 101,8 millions de dirhams qui seront consacrés à l’Institution pour le compte du prochain exercice.

En plus des services de la Fondation, le ministère compte également consacrer quelque 1,5 million de dirhams aux aides sous forme de prêts pour le financement d’activités génératrices de revenus pour cette catégorie.

L’année 2018 connaîtra également l’élaboration, pour la première fois, d’une carte des zaouïas et des mausolées répartis sur l’ensemble du territoire marocain. Le ministère promet également de veiller à l’élaboration, en collaboration avec les centres de recherches scientifiques et les universités marocaines et internationales, de recherches et de rapports mettant en avant le rôle joué par les zaouïas dans la promotion de l’islam marocain authentique.

I.N