Zimbabwe : Mnangagwa candidat pour 2018

Zimbabwe : Mnangagwa candidat pour 2018

SHARE

Harare (© Afriquinfos 2017)-  Au Zimbabwe, le nouveau président Emmerson Mnangagwa a été désigné candidat du parti Zanu PF à la présidentielle de 2018. Le Crocodile, comme on le surnomme, a symboliquement refermé la page des trente-sept ans de l’ère Mugabe en promettant « aux cadres du parti au pouvoir  » de suivre « un nouveau chemin ». Le nouvel homme fort du pays a promis de redresser l’économie et de renouer avec la démocratie.

Surnommé « le Crocodile » pour son caractère impitoyable, le nouveau président du Zimbabwe se présente en réformateur. Vendredi 15 décembre, devant son parti réuni en congrès, Emmerson Mnangagwa a multiplié les promesses : sortir le pays de la crise, créer des emplois, faire revenir les investisseurs étrangers et instaurer la démocratie. « La démocratie impose qu’en tant que parti politique, la ZANU-PF doive toujours être en compétition avec des partis d’opposition dans le cadre d’élections qui doivent être crédibles, libres, justes et transparentes » a déclaré Emmerson Mnangagwa.

Grâce à Mnangagwa, la ZANU-PF vient de rasseoir son autorité sur. Un parti déchiré en deux factions : d’un côté les partisans de Grace Mugabe, la femme de l’ancien président qui se voyait succéder à son mari, et de l’autre les soutiens de Mnangagwa. Et c’est bien lui, sans surprise, à 75 ans, qui a été désigné candidat à l’élection présidentielle de 2018.