Togo: le secteur de l’éducation en grève

Togo: le secteur de l’éducation en grève

SHARE
Vue générale de Lomé (DR, aLome.com)

Lomé- (© Afriquinfos 2017)-Au Togo, les enseignants des établissements scolaires publics ont entamé mardi une nouvelle grève de trois jours pour exiger une augmentation de leurs primes et indemnités, la deuxième en 15 jours.

La semaine dernière, une grève portant sur les mêmes revendications avait déjà paralysé l’enseignement public durant quatre jours et les syndicats ont décidé de reconduire leur mouvement, affirmant ne pas avoir été entendus par le gouvernement.

Mardi, les cours n’ont pas eu lieu dans plusieurs écoles publiques de Lomé et les examens prévus à la fin du premier trimestre dans les écoles primaires ont été boycottés par les enseignants grévistes.

« Nous demandons au gouvernement l’ouverture des négociations sur la fixation des taux correspondant à nos primes et indemnités », a déclaré à l’AFP Atsou Atcha, responsable de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET), à l’initiative du mouvement social.

La grève est bien suivie sur l’ensemble du pays et les enseignants  sont « prêts à poursuivre le mouvement jusqu’à satisfaction de nos revendications ».

Les enseignants du public réclament notamment une augmentation de la prime spécifique à leur statut – représentant actuellement 20 à 35% de leurs salaires – qu’ils veulent voire porter à 50% pour toutes les catégories d’enseignants.

Le secteur de l’éducation est régulièrement perturbé au Togo par des mouvements sociaux portant des revendications salariales. Les 35.000 enseignants du public sont majoritaires au sein des quelque 53.000 fonctionnaires de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest.

AFP