Sénégal : le maire de Dakar renvoyé au tribunal correctionnelle

Sénégal : le maire de Dakar renvoyé au tribunal correctionnelle

SHARE

Dakar (© Afriquinfos 2017)- La justice sénégalaise a ordonné le renvoi devant un tribunal correctionnel pour « détournement de fonds publics » du maire de Dakar, Khalifa Sall, et de quatre de ses collaborateurs. « Il y a bien une ordonnance de renvoi » prise jeudi par le doyen des juges d’instruction, Samba Ball, « même si elle ne nous a pas encore été officiellement notifiée », a déclaré à l’AFP un des avocats Me Demba Ciré Bathily. Il ne reste que la date du procès qui doit être fixée par le procureur. Mais selon plusieurs quotidiens le procès  pourrait avoir lieu dans le courant du mois de décembre. Le maire et ses quatre collaborateurs  devront à des dépenses « non justifiées » de plus de 2,7 millions d’euros prélevés pendant plusieurs années. Maire de Dakar depuis 2009,  Khalifa Sall est en détention provisoire depuis le 7 mars, ce qui ne l’a pas empêché d’être élu député lors des législatives du 30 juillet. L’Assemblée nationale a levé le 26 novembre son immunité par un vote majorité contre opposition, ouvrant la voie à un procès. Toutes les démarches de ses avocats entreprises depuis des mois pour qu’il soit remis en liberté ont échoué. Jeudi, le doyen des juges a refusé le dépôt d’une caution qui lui aurait permis de comparaître libre à son procès, selon son avocat. Me Bathily a précisé que les avocats du maire avaient fait appel de la décision du juge d’instruction. Opposant au président Macky Sall le maire de Dakar est considéré comme l’un des principaux concurrents pour la présidentielle de 2019, à condition qu’il puisse se présenter. Ses soutiens estiment qu’il paye pour son statut de dissident du parti socialiste, membre de la coalition au pouvoir. Vignikpo Akpéné