RCA : un Casque bleu tué lors d’une attaque contre la MINUSCA...

RCA : un Casque bleu tué lors d’une attaque contre la MINUSCA à Bria

SHARE
© Photo UNFICYP/Rastislav Ochotnicky. Des Casques bleus patrouillent à bicyclette dans une zone tampon, à Nicosie, Chypre."/>

Bria (© Afriquinfos 2017)-Le Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), Parfait Onanga-Anyanga, a fermement condamné l’attaque meurtrière perpétrée lundi matin contre des Casques bleus à Bria, dans le centre-est du pays.

Un nombre indéterminé d’anti-Balaka armés de fusils AK47 et de fusils artisanaux ont pris d’assaut un poste de contrôle de la Police de la MINUSCA situé à l’entrée du camp de déplacés de PK3.

Un Casque bleu mauritanien a été tué lors de l’attaque. Trois autres Casques bleus – deux Mauritaniens et un Zambien – ont été légèrement blessés.

La MINUSCA assure la protection du site de PK3 où vivent actuellement quelques 35.000 personnes déplacées depuis plusieurs mois.

L’attaque est survenue deux heures après une intervention de la Force de la mission de maintien de la paix dans le quartier d’Amameu, dans la ville de Bria, au cours de laquelle deux déplacés internes retenus en otage par les anti-Balakas ont été libérés et un anti-Balaka interpelé.

Cette attaque contre les Casques bleus a empêché la visite prévue d’une délégation du Panel des Facilitateurs de l’Union Africaine (UA) dont l’objectif était de rencontrer les représentants de différents groupes armés dans le cadre de l’initiative pour la paix et la réconciliation en RCA lancée par l’organisation panafricaine.

  1. Onanga-Anyanga a souligné que la MINUSCA fera tout pour que les auteurs soient arrêtés afin d’être traduits en justice. « Cette perte démontre encore une fois les risques auxquels les Casques bleus sont quotidiennement confrontés, dans le cadre de leur mission pour la paix et la stabilité en RCA », a-t-il déclaré.

La MINUSCA a rappelé que porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre et passible de poursuites judiciaires. Depuis le début de l’année, 14 Casque bleus ont été tués en Centrafrique lors d’attaques attribuées à des groupes armés.

Innocente Nice