Nigeria : Shell complice d’homicides dans les années 90 selon Amnesty international

Nigeria : Shell complice d’homicides dans les années 90 selon Amnesty international

SHARE

Abuja (© Afriquinfos 2017)-Selon l’organisation internationale de lutte contre l’impunité et la protection des droits de l’homme, Amnesty International, accuse la société pétrolière Shell d’être impliquée dans les sanglantes répressions, dans les années 90, des manifestations des populations d’Ogoniland, une localité très pétrolifère  du sud-est du Nigeria.

 

Selon Amnesty internationale, la société pétrolière Shell a alimenté les répressions des militaires lors des manifestations des populations de cette zone du Nigéria très riche en pétrole, où l’entreprise était installée.

Shell  a fourni « des hélicoptères, des bateaux et  des cars aux autorités nigérianes pour assurer la sécurité de la région, en sachant pertinemment que les forces de sécurité commettaient des violations des droits humains » note l’ONG qui ajoute que l’entreprise a également versé des honoraires à certains militaires et les a transporté  jusqu’au village de Korokoro, où ceux-ci ont ouvert le feu sur des manifestants, faisant plusieurs centaines de morts.

Amnesty international avance avoir les preuves dans cette affaire et demande pour cela aux autorités néerlandaises et britanniques de diligenter une information judiciaire sur le rôle de l’entreprise dans les violations des droits humains perpétrées par les forces de sécurité nigérianes. Du côté de la compagnie, on nie toute implication dans le massacre des populations.

T.W.