Zimbabwe : Mnangagwa officiellement investi président

Zimbabwe : Mnangagwa officiellement investi président

SHARE

Harare (© Afriquinfos 2017)-L’ancien vice-président Emmerson Mnangagwa a été officiellement investi président de la République zimbabwéenne par intérim. Il  vient de prêter  serment  il ya quelques minutes devant une foule   de ses compatriotes venus assister à l’évènement.

 

« Moi, Emmerson Dambudzo Mnangagwa, jure qu’en tant que président de la République du Zimbabwe je serai loyal à la République du Zimbabwe et obéirai, soutiendrai et défendrai la Constitution et les lois du Zimbabwe », a promis celui qui a été limogé du parti Zanu PF et de  son poste de vice-président du pays par l’ancien chef d’Etat Robert Mugabe. Ce dernier, rappelons-le,  a démissionné mardi dernier après trente-sept ans de règne.

Promesses

Mnangagwa succède ainsi à son ancien mentor Robert Mugabe avec qui il a eu quelques différends ces derniers mois, en raison des clashs qu’il a eus avec Grace Mugabe, l’épouse de ce dernier qui ambitionnait également diriger le pays.

Le nouveau président n’a pas que pris de la distance avec son ancien chef. Dans son discours d’investiture, il a annoncé un certain nombre de réformes qui rompent avec la politique de son prédécesseur. Par exemple, Emmerson Mnangagwa a mis l’accent sur la lutte contre la corruption qui gangrène l’économie du pays depuis plusieurs années. Il compte créer des milliers d’emplois, viabiliser les financements étrangers, et axer les investissements sur l’agriculture. En ce qui concerne les terres arrachées par son prédécesseur aux fermiers blancs, Mnangagwa a décidé que « les fermiers blancs expulsés sous Mugabe seront indemnisés ».

Le Zimbabwe est sous le coup de plusieurs sanctions internationales depuis la réforme agraire des années 2000 qui a conduit Robert Mugabe à retirer les terres à des milliers de fermiers blancs et à nationaliser plusieurs entreprises par la force. Une politique avec laquelle le nouvel homme fort du pays veut rompre en ouvrant le pays aux investissements internationaux.

T.W.