Plaidoyer pour la promotion du pagne africain

Plaidoyer pour la promotion du pagne africain

SHARE
CC BY SA Mostroneddo. Dakar"/>

Plaidoyer pour la promotion du pagne africain

Dakar (© Afriquinfos 2017)- Plusieurs acteurs, notamment des officiels, diplomates et acteurs culturels africains ont plaidé, vendredi à Dakar, pour la promotion du pagne africain, en marge de la deuxième édition du Salon international du pagne africain de Dakar (Sipadak). Ces gens soutiennent que le pagne est une identité culture africaine et un élément de l’esthétique du continent.

Pour Dame Diop, directeur général du fonds de financement de la formation professionnelle et technique, «le pagne est une identité culturelle africaine et alimente toute une chaîne économique. C’est pourquoi, nous devons le valoriser en finançant le secteur de sa production », a-t-elle dit.

L’édition 2017 du Sipadak se tient du 22 au 24 novembre et a pour thème général l’accès aux financements dans le secteur du textile. Elle connait la participation de plus de 60 PME venus de 8 pays d’Afrique.

Selon Adja Sy, administratrice de la Place du souvenir africain de Dakar et marraine du Sipadak 2017, le pagne africain apparaît aujourd’hui en Afrique comme un moyen d’expression culturelle qui réunit les us et coutumes, les croyances et les traditions.

«Les motifs et couleurs qui composent le pagne sont porteurs de sens à eux tout seul mais également pour la personne qui les portes. C’est pourquoi, j’invite les Africains à porter des tenues totalement en pagne ou à agrémenter leurs tenues avec des touches de pagne car, les pagnes sont beaux, divers et variés», a dit Mme Sy.

Pour sa part, Yolande Attié la promotrice du Sipadak,  affirme que l’évènement  est une initiative qui vise à faire la promotion de l’entrepreneuriat féminin en Afrique à travers la valorisation du pagne africain.

«Le salon international du pagne africain de Dakar est une opportunité de s’informer sur les origines du pagne, ses qualités et ses avantages comparatifs. Mais aussi une fenêtre pour découvrir toute la diversité du pagne africain et de l’art africain dans le travail du textile», a dit Mme Attié.

Pour rappel, la première édition du Sipadak tenue en 2016  a accueilli plus de 5000 visiteurs et de grands noms de la mode en Afrique.

Innocente Nice