Tchad : Idriss Déby dément avoir touché un pot-de-vin de 2 millions...

Tchad : Idriss Déby dément avoir touché un pot-de-vin de 2 millions de dollars aux Etats-Unis

SHARE

N Djaména (© Afriquinfos 2017)– Face aux accusations de la justice américaine qui cite le chef de l’Etat Idriss Déby Itno dans une affaire de corruption, le Tchad s’est prononcé. Mardi, le gouvernement tchadien a apporté un démenti précis dans cette affaire.

Un “acharnement”, c’est ainsi que définit le gouvernement tchadien des accusations formulées à l’encontre du président de la République. Ce dernier ne serait jamais rendu coupable d’un quelconque fait de corruption comme supposé par la justice américaine.

Madeleine Alingué, la porte-parole du gouvernement tchadien l’a martelé dans un communiqué dans lequel elle dénonce une “allégation mensongère” et réaffirme la “totale souveraineté [du Tchad] et reste serein dans la poursuite de son combat pour le développement et le bien-être de son peuple”.

Cette levée de bouclier du gouvernement tchadien fait suite à un dossier révélé ce week-end par la justice américaine. Kenneth Blanco, le secrétaire d’Etat américain à la Justice a notamment accusé les dirigeants tchadien et ougandais d’avoir reçu des pots-de-vin dans le cadre de l’attribution d’un marché à une entreprise chinoise.

Le chef d’Etat Idriss aurait ainsi reçu 2 millions de dollars de dessous-de-table. Également cités dans cette affaire, le ministre des Affaires étrangères de l’Ouganda Sam Kutesa et l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise sous Abdoulaye Wade, Cheikh Tidiane Gadio. Ce dernier a été interpellé et est actuellement inculpé pour corruption et blanchiment d’argent.

En échange de ces pots-de-vin, le chef de l’Etat tchadien aurait attribué des marchés pétroliers à une entreprise hongkongaise, outrepassant ainsi les lois internationales. Tout comme les parties tchadiennes et ougandaises, l’entreprise chinoise a formellement démenti les allégations de la justice américaine.

V.A