Mauritanie : tout blasphémateur sera « passible de la peine de mort »

Mauritanie : tout blasphémateur sera « passible de la peine de mort »

SHARE

Nouakchott (© Afriquinfos 2017)-La peine de mort fait son retour en Mauritanie où elle n’a plus été appliquée depuis 1987. Mais cette fois, elle est réservée à celui ou celle qui « se moque ou outrage Allah ou Son Messager Mahomet (paix et salut sur lui), ses anges, ses livres ou l’un de ses Prophètes.

 

Dans le code pénal mauritanien, il n’y avait aucune loi demandant d’ôter la vie à celui qui est accusé de  blasphème. Le gouvernement veut désormais durcir l’article 306 du code pénal prévoyant la punition à infliger à celui qui va se moquer d’Allah ou de son messager.

Hier, le gouvernement a adopté hier, un projet de loi durcissant la législation contre les auteurs d’apostasie et de blasphèmes. Ils seront désormais passibles de la peine de mort, sans tenir compte d’un éventuel repentir

« Chaque musulman, homme ou femme, qui se moque ou outrage Allah ou Son Messager (paix et salut sur lui), ses anges, ses livres ou l’un de ses Prophètes est passible de la peine de mort, sans être appelé à se repentir. Il encourt la peine capitale même en cas de repentir », explique le ministre de la Justice, Brahim Ould Daddah.

B.A.