Un attentat-suicide fait cinq morts au Nord-est du Nigeria

Un attentat-suicide fait cinq morts au Nord-est du Nigeria

SHARE
CC by Jordi Bernabeu Farrús, Flickr. A Maiduguri, la capitale de l’état nigérian de Borno"/>

Maiduguri (© Afriquinfos 2017)- Ce lundi, au moins cinq personnes ont perdu la vie dans un attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria, a indiqué un membre des milices civiles qui combat aux côtés de l’armée nigériane.,

L’explosion a eu lieu à l’aube à 15 km au nord de Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno (épicentre des violences du groupe jihadiste Boko Haram), a expliqué Ajiri Yala, à la tête de la CJTF (Civilian Joint Task Force) locale.

« Un kamikaze déguisé en fidèle est rentré dans la mosquée à l’heure de la prière du matin », a-t-il raconté à l’AFP. « Il a déclenché sa ceinture explosive, tuant 5 personnes et en blessant de nombreuses autres », a-t-il ajouté.

La faction du groupe jihadiste nigérian Boko Haram dirigée par Abubakar Shekau n’a pas l’habitude de revendiquer ses attaques, mais le procédé utilisé (attentat-suicide contre des civils) est la marque du groupe.

Dimanche déjà, un milicien posté à un check-point dans le quartier de Muna, à Maiduguri, a été tué et un autre blessé, par deux femmes qui se sont fait exploser en fin d’après-midi. La semaine dernière, un triple attentat-suicide a fait 14 morts à la sortie du camp de déplacés de Muna.

Quelques jours plus tard, une autre attaque de Boko Haram, revendiquée cette fois par la faction d’Abou Mosab Al Barnaoui (affiliée au groupe Etat islamique), a tué plus de 15 soldats à Sasawa (45 km de Damaturu, Etat de Yobe).

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, qui lance des attaques et commet des attentats-suicides au Nigeria mais aussi dans les pays voisins comme le Cameroun, le Niger et le Tchad, a provoqué la mort d’au moins 20.000 personnes.

Innocente Nice