Burkina Faso : Liberté provisoire pour Djibril Bassolé

Burkina Faso : Liberté provisoire pour Djibril Bassolé

SHARE
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ouagadougou (© Afriquinfos 2017)- L’ancien ministre des affaires étrangères du Burkina Faso, le général Djibril Bassolé a été libéré hier mardi après près de deux ans passés en prison.

Incarcéré depuis 2015 pour sa présumée implication dans l’affaire dite de tentative de coup d’Etat manqué orchestré par l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) le 16 septembre 2015 contre les autorités de la transition, Djibril  Bassolé bénéficie selon des sources judiciaires d’une liberté provisoire.

Le général Bassolé avait été inculpé pour trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et complicité d’assassinat. Les preuves, des enregistrements d’appels téléphoniques dans lesquels on pouvait entendre des discussions entre deux hommes supposés êtres Djibril Bassolé et Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont été appréciées diversement.  Il s’est posé le problème de l’authenticité des enregistrements qui peuvent être des montages.

La libération de Djibril Bassolé pourrait résulter des multiples pressions des partis politiques, des organisations de la société civile etc. Fin septembre, le parti de l’ex-ministre des Affaires étrangères, la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) se disait préoccupé par l’état de santé de M. Bassolé qui s’est « détérioré », avait appelé les autorités burkinabè à le relâcher.

Boniface.A.