Showbiz en Afrique: DJ Arafat arrache pour la 2ème fois consécutive le...

Showbiz en Afrique: DJ Arafat arrache pour la 2ème fois consécutive le titre de «Meilleur artiste de l’année»

SHARE

Abidjan (© Afriquinfos 2017) – Le 1er octobre 2017, le chanteur ivoirien DJ Arafat a été sacré pour une seconde fois consécutive, « Meilleur artiste de l’année », lors de l’édition 2017 des « Awards du coupé décalé ».

« Je remercie tous mes concurrents de toujours me donner la force de toujours garder ce niveau », a déclaré à l’AFP DJ Arafat, également lauréat du «Prix RFI du meilleur artiste» dans ce genre musical. Selon les organisateurs, le décompte des votes des mélomanes a montré que ce musicien-chanteur-compositeur a récolté « des dizaines de millions de votes ».

De son côté, Serge Beynaud a été désigné meilleur artiste masculin, tandis que Debordo Leekunfa, actuel « rival » de DJ Arafat, a lui remporté pour la deuxième fois aussi, le prix du meilleur concept avec son titre « Pikimin ». « Applaudissez pour Serge Beynaud mon frère, s’il vous plaît. Qu’il sache qu’il n’est pas mon ennemi…C’est le numéro deux du coupé décalé », a comparé DJ Arafat, scellant ainsi la réconciliation entre les deux « frères » le soir des Awards.

Celle qui se proclame « la patronne du coupé décalé », Vital, s’est quant à elle vue attribuer le prix du meilleur artiste féminin. Outre Dj Arafat, Serge Beynaud, Debordo et Vital, d’autres artistes, plus précisément Kerozen DJ, Ariel Sheney, DJ Mix Premix, Pamela DJ Petit Piment, Champi Kilo, « Mal à la tête » DJ Mix Premier, Gadoukou la Star, ont également été primés dans d’autres catégories…

Une musique, une jeunesse

Né en 2003 dans les boîtes de nuit de la Côte d’Ivoire, en pleine crise politique et armée dans ce pays ouest-africain, le coupé décalé est une musique au rythme fort, enlevé, utilisant souvent des sons électroniques. Il a su se tailler une place, non seulement dans toute l’Afrique, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis (via la diaspora africaine), et en partie grâce aux sportifs (footballeurs ouest-africains en Europe) qui ont popularisé certains pas de danse de cette mouvance musicale.

Innocente NICE avec AFP