Togo : marche d’avertissement de l’opposition ce mardi

Togo : marche d’avertissement de l’opposition ce mardi

SHARE

Lomé (© Afriquinfos 2017- La pression des partisans de l’opposition ne faiblit pas. Malgré le projet de référendum en vue de modifier la constitution, ils étaient encore nombreux dans les rues de Lomé et une dizaine d’autres villes du pays ce mercredi 04 Octobre pour lancer un dernier « avertissement », en attendant la marche de la colère demain jeudi.

Selon les leaders de la coalition des partis politiques de l’opposition, la marche du 04 octobre est celle de « l’ultime avertissement » adressé au président de la République togolaise Faure Gnassingbé.

« Nous sommes là pour exiger le retour de la Constitution de 1992. Nous voulons aussi qu’ils libèrent nos parents, amis et frères détenus injustement depuis le 19 aout et le droit de vote de la diaspora. Si Faure ne nous donne pas tout ça, il n’a qu’à partir… Il partira. Ce n’est qu’une question de temps », crie une jeune femme qui avoue avoir participé à toutes les marches de l’opposition ces  dernières semaines.

La CEDEAO et l’UA favorables au référendum

Les partisans de l’opposition ne veulent pas entendre parler de référendum, mais pour la CEDEAO, l’Union  africaine et le Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, c’est l’une des solutions pour la sortie de crise.

Dans un communiqué conjoint, ces organisation disent avoir pris acte du projet de loi constitutionnel visant à modifier les articles pertinents de la constitution et appelle le gouvernement togolais à fixer une date pour l’organisation du référendum.

T.W.