Afrique : Le Burkina-Faso conteste devant le TAS la décision de la FIFA...

Afrique : Le Burkina-Faso conteste devant le TAS la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal

SHARE

Ouagadougou (© Afriquinfos 2017- Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) devra se prononcer sur la décision de la FIFA de faire rejouer un match comptant pour les éliminatoires Coupe du Monde 2018. La Fédération burkinabè de football (FBF) ne veut en aucun cas voir rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal annulé par l’instance faitière du football mondial.  

La FIFA a pris une rare décision de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal en novembre prochain. Une décision consécutive à la « suspension à vie » de l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey qui aurait exercé « une influence illégale  sur le résultat du match ». Mais le Burkina-Faso qui loge dans le même groupe et qui occupe la première place dans la course à la Coupe du Monde, ne l’entend pas de cette oreille. La Fédération burkinabè de football (FBF) dénonce une décision qui ne répond en rien aux textes de le FIFA et saisit le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Du côté de Ouagadougou, on parle d’abus de pouvoir et souhaite que la juridiction sportive fasse reculer la FIFA.

La décision de la FIFA en plus d’être rarissime ne s’explique pas selon les autorités sportives burkinabè. S’il a été établi après enquête que l’arbitre ghanéen a, en accordant un penalty imaginaire à l’Afrique du Sud, manipuler le résultat de la rencontre qui en est le commanditaire et à qui profite le crime ?  Des questions qui attendent réponse selon la FBF. La FIFA soutient pourtant que ni l’Afrique du Sud ou le Sénégal ne sont mis en cause.

A deux journées de la fin de la campagne éliminatoire, une victoire du Sénégal ou un match nul n’arrangerait pas les affaires des Etalons qui visent une première participation à la Coupe du Monde. Seul le premier du groupe obtient directement son billet pour la Russie.

T.W.