Tchad : l’ambassade du Qatar fermée, personnel sommé de quitter N’Djamena dans...

Tchad : l’ambassade du Qatar fermée, personnel sommé de quitter N’Djamena dans dix jours

SHARE
CC BY Rama. Idriss Deby Itno"/>

N’Djamena (© Afriquinfos 2017)- Accusé d’actes de déstabilisation à partir de la Libye, le Qatar est l’objet de sanctions diplomatiques au Tchad. En effet, les autorités tchadiennes ont rendu publique ce mercredi 22 août, une décision ordonnant la fermeture de l’ambassade du Qatar à N’Djamena, et le départ de personnel dans dix jours.

D’un communiqué rendu public ce mercredi, « Le ministère des Affaires étrangères (du Tchad, Ndlr) porte à la connaissance de l’opinion qu’en raison de l’implication continue de l‘État du Qatar dans les tentatives de déstabilisation du Tchad depuis la Libye, le gouvernement a décidé la fermeture de l’ambassade, le départ de l’ambassadeur et du personnel diplomatique du territoire national ». Précision à l’appui, « Un délai de dix jours leur a été accordé à cet effet ». Cette décision à incidence multidimensionnelle a été signifiée à l’ambassadeur du Qatar le mardi 23 août en fin de journée.

Le gouvernement tchadien entend ainsi « sauvegarder la paix et la stabilité dans la région ».

Signalons que le Tchad a, depuis début janvier 2017, fermé sa frontière terrestre avec son voisin libyen, en faisant état « d’une potentielle grave menace d’infiltration terroriste ». Puis, il a rappelé son ambassadeur au Qatar en juin, comme d’autres pays africains (Sénégal, Mauritanie) après avoir.

Un rappel qui a fait suite, quelques jours plus tôt, à la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, du Bahreïn, du Yémen et de l’Egypte d’avec le Qatar accusé d’actes de « soutien au terrorisme ».

I.N