Sénégal : des échauffourées entre supporters de football font huit morts

Sénégal : des échauffourées entre supporters de football font huit morts

SHARE

Dakar (© Afriquinfos 2017)-Un mouvement de foule survenu à la suite d’échauffourées entre supporters dans le stade Demba-Diop où se déroulait la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football, a entrainé la mort de huit personnes.

Le stade Demba-Diop était plein à craquer de spectateurs venus soutenir les deux équipes locales, US Ouakam et le Stade de Mbour, pour cette finale très attendue.

Durant la période de prolongation, alors que le score était de 2 buts à 1 en faveur du Stade de Mbour, des supporters de US Ouakam auraient commencé à lancer des pierres sur des fans de Stade de Mbour. En réaction à cette situation, la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les supporters, qui avaient envahi la pelouse, tandis qu’une partie du mur soutenant des gradins où se trouvaient des aficionados des deux camps s’effondrait. La foule a alors été prise de panique et des personnes ont été écrasées dans le mouvement, conduisant au drame. En effet, huit personnes ont ainsi perdu la vie, et au moins 60 autres ont été blessées.

Dans la foulée, le gouvernement sénégalais tout en appelant « au calme et à la sérénité », a annoncé des mesures : « Toutes les activités sportives ou culturelles sont interdites sur l‘étendue du territoire national pendant toute la durée de la campagne électorale » pour les législatives du 30 juillet. Et à en croire le chef de l’Etat, Macky Sall, « le Procureur a ouvert une enquête criminelle. Une enquête administrative sera aussi ouverte pour voir les conditions dans lesquelles ce match a été organisé. Des enquêtes sur le plan sécuritaire et technique seront menées. Je veux que l’enquête soit bouclée dans un délai qui ne dépasse pas un mois. Les conclusions seront transmises à la justice pour que tous les acteurs de ce drame puissent répondre de leurs actes ». Précision à l’appui « la loi sera appliquée dans toute sa rigueur ».

Le dimanche 16 juillet, la campagne électorale a été suspendue. Et ce lundi 17 juillet, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye est annoncé pour animer une conférence de presse relativement à l’évolution des actions judiciaires déclenchées.

Signalons que ce drame est survenu juste au lendemain d’une violence politique. En effet, le vendredi 14 juillet, une rixe a éclaté dans le Nord de la capitale entre des partisans du président Sall et ceux de son rival, le maire de Dakar Khalifa Sall, en détention provisoire depuis le 7 mars pour détournement présumé de fonds publics. Le bilan de cette scène de violence fait état de plusieurs personnes blessées à l’arme blanche.