Côte d’Ivoire : Une perte de 400 milliards Fcfa enregistrée sur le...

Côte d’Ivoire : Une perte de 400 milliards Fcfa enregistrée sur le budget 2017

SHARE

Abidjan (© Afriquinfos 2017)- L’Eurobond 2017 va renforcer les perspectives de croissance, à travers le financement des projets structurants, nécessaires pour le développement de la  Côte d’Ivoire, en dépit du rachat enregistré, a indiqué  le premier ministre du pays.

S’exprimant  le jeudi 15 juin à Abidjan lors d’une conférence de presse relative à l’Euro-obligation, le chef du gouvernement Amadou Gon Coulibaly, a dit qu’en dépit du rachat des emprunts internationaux précédents, l’Eurobond 2017 va renforcer les perspectives de croissance, à travers le financement des projets structurants, nécessaires pour le développement de la  Côte d’Ivoire. D’autant plus que, révèle-t-il,  le budget 2017 a enregistré une perte de 400 milliards Fcfa due, à la baisse des cours du cacao, du pétrole et du paiement des soldes des militaires qui se sont radicalisés. Ce qui a permis à la Côte d’Ivoire notamment « grâce au leadership du Président Ouattara », de récolter 141,25 milliards Fcfa.

L’émission d’Eurobond permet aux Etats d’accélérer l’exécution de leur programme de développement, soutient M. Coulibaly.

Le premier ministre ivoirien a par cette même occasion, expliqué que ce troisième Eurobond n’affecte en rien le taux d’endettement du pays. « Je voudrais à cet égard rappeler que le taux d’endettement de notre pays s’établit à fin 2016 à 42,1%, l’un des plus faibles de la zone Uemoa et largement en deçà de la norme communautaire de 70% ». A-t-il déclaré.

Cet emprunt qui a mobilisé un nombre important d’investisseur, fait de la Côte d’Ivoire le premier pays subsaharien à émettre un Eurobond, hormis l’Afrique du Sud, s’est félicité le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. En clair, la Côte d’Ivoire est la deuxième économie subsaharienne en termes de croissance, a-t-il précisé.

I.N