Guillaume Soro désigné l’homme politique panafricain de l’année 2017

Guillaume Soro désigné l’homme politique panafricain de l’année 2017

SHARE
CC BY SA Zenman. Soro Kigbafory Guillaume ex premier ministre Ivoirien"/>

Paris (© Afriquinfos 2017)-Le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire a été désigné comme l’homme politique panafricain de l’année 2017 en France à Paris. Initié par GIFA LEPFIDA International, ce prix honore chaque année des personnalités, des femmes et des hommes d’exception.

Guillaume Soro en est une illustration. Son choix n’est pas fortuit en raison de la qualité de l’homme et de son parcours politique exemplaire, selon les organisateurs.

« Nous retenons la vitalité qu’il a su redonner au parlement ivoirien, autrefois moribond. Bogota, son surnom, a pour lui ce qu’il appelle la diplomatie parlementaire : la diplomatie parlementaire menée par Guillaume Soro, a permis à la Côte d’Ivoire de retrouver sa place sur l’échiquier international ».

A l’ouverture de la nouvelle législature de la 3ème république, Guillaume Soro a invité tous les ivoiriens à la réconciliation et à la paix. Un nouvel engagement pris par l’homme pour la Côte d’Ivoire.

Dans une interview accordée au confrère Jeune Afrique, le Président de l’Assemblée Nationale de Côte déclare : « Depuis les années 1990, j’ai mené un combat politique et syndical contre l’injustice. J’avais 21 ans lors de ma première incarcération, en 1993. Je ne recherche rien d’autre que servir l’idéal de justice sociale, de paix et de rassemblement qui m’anime depuis toutes ces années ».

Guillaume Kigbafori Soro est né le 08 mai 1972 à Kofiplé, sous-préfecture de Diawala, dans le département de Ferkessédougou.

Conformément à l’accord politique d’Ouagadougou, il est nommé Premier ministre de 2007 à 2012 et devient Président de l’Assemblée nationale ivoirienne depuis cette date.

Père de 04 enfants, M. Soro partage sa vie avec Sylvie Tagro depuis ses années de lutte estudiantine. Bété, Sylvie Tagro est originaire du sud-ouest de la Côte d’Ivoire.

I.N