Lutte contre le terrorisme : le Mali, le Tchad et le Niger...

Lutte contre le terrorisme : le Mali, le Tchad et le Niger conviennent d’un accord historique

SHARE

Niamey (© Afriquinfos 2017)-Réunis à Niamey au Niger le 9 mai dernier, le ministre de la justice du Mali, celui du Tchad, et bien sûr celui du Niger, ont procédé à la signature d’un accord de coopération judiciaire qui lève les barrières en matière de poursuites judiciaires dans leurs frontières communes.
Cet accord prévoit la mise en place de commissions rogatoires internationales, l’échange entre les trois Etats d’actes judiciaires, la comparution des témoins, experts et personnes poursuivies et une politique de coopération en cas d’extradition.
C’est un accord qui autorise également des enquêtes conjointes et le transfert des poursuites. Et ce, pour mieux contrer « L’ingéniosité des terroristes et des trafiquants » face à laquelle les procédures judiciaires classiques généralement « longues et complexes » sont apparues inefficaces.
Aux dires du ministre tchadien de la Justice, Ahmat Mahamat Hassane, « Les frontières entre le Mali, le Tchad et le Niger n’existent plus en matière judiciaire » grâce à ce « accord historique » dans « la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière ».
A noter avec le ministre nigérien de la justice, Marou Amadou, que « La signature de cet accord intervient à un moment où [les trois] Etats sont confrontés aux grands défis de l’heure, le terrorisme et le crime organisé, le trafic de drogue, la traite des personnes et le trafic des armes ».
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces trois pays sont en proie à de nombreuses attaques des groupes jihadistes sahéliens ou du groupe nigérian Boko Haram dans un désert à perte de vue.
Innocente Nice