Somalie : l’ancien Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo vainqueur du scrutin présidentiel

Somalie : l’ancien Premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo vainqueur du scrutin présidentiel

SHARE

Mogadiscio (© 2017 Afriquinfos) – Mohamed Abdullahi Farmajo élu nouveau président en Somalie. L’ancien Premier ministre du pays du 31 octobre 2010 au 19 juin 2011 a été désigné à l’issue d’un scrutin indirect qui a réuni les 275 députés de l’Assemblée nationale et 75 sénateurs. Ambassadeur de la Somalie aux États-Unis entre 1985 et 1989, le diplomate de 55 ans qui détient également la nationalité américaine, est l’actuel dirigeant du parti Tayo, un parti créé en 2012.

L‘élection, qui s’est déroulée sous haute tension en raison d’un climat sécuritaire hautement dégradé, met fin à une période d’incertitude née des différents reports du scrutin, depuis son annonce en août 2016. En effet, l‘élection avait été reportée à quatre reprises. Lundi, Abdirahman Duale Beyle, président de la Commission électorale assurait que l‘élection se tiendrait coûte que coûte. “Je n’ai aucune raison de douter qu’en fin de journée du 8 février, nous aurons un président” et il “sera immédiatement installé après l’annonce des résultats définitifs”, avait-il déclaré.

Malgré ces assurances, le doute planait sur la sécurisation du scrutin. Encore que la veille, des tirs de mortier ont frappé les abords de l’aéroport, lieu où s’est déroulée l‘élection, et une base de l’Union africaine.

Depuis mars 1969, la Somalie n’a plus connu d‘élections démocratiques. Le processus actuel est en fait une “mini élection” qui ne donne l’accès au vote qu’aux parlementaires et sénateurs. Un processus largement décrié par la population qui estime que les autorités issues de ces élections manqueront de légitimité et auront très peu de crédibilité.

Innocente Nice