Le Maroc et Madagascar désirent renforcer leurs relations économiques

Le Maroc et Madagascar désirent renforcer leurs relations économiques

SHARE

Antananarivo (Afriquinfos 2016) –En marge de la visite du roi Mohammed VI à Madagascar, des opérateurs économiques marocains et malgaches ont exprimé, dimanche à Antananarivo, leur volonté d’initier des relations économiques exemplaires puisant leur force dans une action commune, érigée en partenariat gagnant-gagnant.

« Il est temps pour le Maroc et Madagascar d’engager un partenariat économique win-win dans tous les domaines », a souligné le ministre malgache de l’industrie et du Développement du secteur privé, Chabani Nourdine lors du forum économique maroco-malgache, tenu en marge de la visite officielle que le Roi Mohammed VI a entamée samedi soir à Madagascar.

Il a exprimé la détermination de son pays à accompagner et faciliter toutes les démarches d’investissement des opérateurs marocains.

  1. Chabani a salué l’engagement de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc et le Groupement des entreprises malgaches à conférer à la coopération bilatérale davantage de dynamisme.

Il a aussi souligné l’importance du secteur privé dans le développement de ce partenariat à travers des accords et joint-ventures, ainsi que des investissements croisés.

Le ministre a appelé les hommes d’affaires marocains à investir à Madagascar qui est le centre d’intérêt de nombreux partenaires internationaux et qui assure actuellement la présidence du Marché Commun de l’Afrique Australe et Orientale (COMESA/19 pays).

Pour sa part, la présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Mme Meriem Bensaleh Chaqroun a souligné l’impératif de donner une forte dynamique au secteur des investissements à travers notamment des projets créant de la valeur ajoutée pour les deux pays.

Tout en mettant l’accent sur les atouts de Madagascar, qui dispose d’une structure économique dont le potentiel de diversification et de montée en valeur est « très important », elle a appelé à la création des chaînes de valeur et faire du Maroc un des acteurs économiques locaux.

Mme Bensaleh a aussi plaidé pour un partenariat exemplaire de « prospérité partagée » entre le Maroc et Madagascar, axé sur la création de valeur ajoutée et d’emplois.

Cette rencontre, réunissant des opérateurs économiques marocains et malgaches, a été l’occasion pour mettre l’accent sur le climat d’affaires et d’investissement au Maroc marqué par un environnement politique stable, une structure macro-économique cohérente avec des taux de croissance en augmentation constante, d’inflation maitrisé et de chômage contrôlé.

Le forum a évoqué aussi les stratégies sectorielles lancées par le Maroc qui, selon la CGEM, constituent un élément de partage avec les pays africains.

Parmi ces stratégies figurent celles liées à l’industrie, à l’agriculture, au tourisme, aux énergies renouvelables, à la logistique et au renforcement des infrastructures.

Innocente Nice