Somalie: Encore une journaliste assassinée à Mogadiscio

Somalie: Encore une journaliste assassinée à Mogadiscio

SHARE

La mort de cette journaliste porte à 46 le nombre des professionnels de médais abattus en Somalie depuis 2007.

Selon les témoins, des hommes non identifiés ont tiré sur elle dans la rue près de l’Université et ont réussi à prendre la fuite. «Elle est morte sur le coup et les assassins se sont enfuis après lui avoir tiré dessus», a relaté Ali Abdulkadir, journaliste également à Muqdisho. «Nous sommes bouleversés par l’annonce de sa mort et nous ne savons pas pourquoi elle a été tuée», déplore-t-il.

Si pour le moment, l’assassinat n’a pas encore été revendiqué, il pourrait être l’acte de groupuscules islamistes très nombreux en Somalie. D’ores et déjà,  les autorités semblent privilégier la piste des Shebabs. Ce sont des fondamentalistes islamistes qui perpètrent régulièrement des attaques contre le Gouvernement somalien. Ils sont également responsables de la mort de plusieurs journalistes en Somalie. Toutefois, la thèse d’un acte commandité par des hommes d’affaires ou politiques n’est pas aussi écartée. Ces derniers ne portent pas les hommes et femmes de média dans leurs cœurs.

Cette année 2016, Reporters sans frontières a classé la Somalie au 167ème rang sur 180 pays en matière de liberté de  la presse dans le monde. Ce classement est illustratif de l’état de la liberté d’expression dans ce pays qui reste très dangereux pour les journalistes. Depuis 2007, 45 journalistes y ont été tués. Pour le Comité pour la protection  des journalistes (CPJ), ce chiffre macabre est en lien avec la montée en puissance des islamistes shebabs.

 Anani  GALLEY