Somalie: Interdiction de célébrer les fêtes de Noël et du Nouvel An...

Somalie: Interdiction de célébrer les fêtes de Noël et du Nouvel An pour la 2ème année consécutive

SHARE
© AFP/Archives Mohamed Abdiwahab. Un homme blessé dans un attentat est transporté dans une ambulance, le 3 mai 2014 en Somalie"/>

La Somalie interdit la célébration de Noël et du Nouvel An sur son territoire.«Tous les événements liés aux célébrations des fêtes de Noël et du Nouvel An sont contraires à la culture islamique et pourraient nuire à la foi de la communauté musulmane», a expliqué à la presse Cheikh Mohamed Khayrow, directeur général du ministère somalien des Affaires religieuses. Celui-ci aprécisé que les forces de sécurité ont reçu l’ordre de mettre fin à toute célébration de ce type.

 Pour expliquer cette interdiction dans un pays à majorité musulmane, les autorités somaliennes expliquent que ces fêtes «pourraient provoquer des attaques des islamistes chabab». En 2014, des islamistes chabab avaient lancé une attaque à Noël contre l’aéroport de Mogadiscio qui avait fait au moins 12 morts. La Somalie est le deuxième pays à interdire Noël cette année, après le Sultanat de Brunei qui a annoncé une interdiction similaire. La Somalie avait également pris la même mesure en 2013.

Ce pays suit le calendrier islamique qui ne reconnaît pas le 1er janvier comme le début de l’année. Il n’y a quasiment plus de chrétiens vivant en Somalie. Dans la capitale Mogadiscio, une cathédrale catholique construite par les Italiens et détruite par un bombardement demeure toutefois un repère connu. Noël ou la fête de la nativité est une fête chrétienne célébrée chaque 25 décembre pour commémorer la naissance de Jésus Christ, considéré dans le Coran comme l’un des envoyés de Dieu vers les hommes.

 Innocente Akpéné