Afrique: Des incubateurs dédiés à la Culture bientôt installés dans des villes...

Afrique: Des incubateurs dédiés à la Culture bientôt installés dans des villes africaines !

SHARE

L’idée est née du holding français «Scintillo» qui compte une vingtaine de participations dans des entreprises culturelles en France. En s’associant à la fondation Zinsou, à l’Institut du monde arabe (IMA) et à l’opérateur télécoms Orange, Scintillo veut donner un nouveau visage à la culture africaine.

Pour cela, les organisateurs comptent ouvrir ces incubateurs dans un premier temps dans les capitales du Bénin, de la Guinée et du Sénégal. «L’ambition est de faire émerger une génération d’entrepreneurs culturels à même de créer une économie de la culture, vertueuse et indépendante avec des externalités positives, en termes d’emploi, de tourisme et d’éducation», explique un des promoteurs du projet cité par le site «Jeune Afrique.com».

Un projet presque inédit en Afrique francophone

La deuxième phase du projet consistera à ouvrir les portes des incubateurs à Niamey et Bamako. Selon les organisateurs, la réussite de cette phase pilote déterminera l’étendue du projet dans d’autres villes africaines. L’investissement apporté par les différentes parties prenantes et le nombre de start-up qui pourront en bénéficier ne sont pas encore connus, mais les secteurs visés seront la création et la production d’événements culturels, la gestion de nouveaux équipements, le développement de labels et la relance des salles de cinéma.

Des secteurs de plus en plus fréquentés en Afrique mais qui peinent à se développer véritablement. Ce projet sera donc une occasion, selon les professionnels du secteur, de donner une nouveau départ au secteur culturel africain. L’implication de l’Afrique elle-même via la fondation Zinsou est à cet effet saluée par ces derniers.

Ouvert en juin 2005 dans la capitale Béninoise, la fondation Zinsou est un lieu d’exposition pour les artistes contemporains. Parallèlement, elle organise des évènements culturels comme des concerts, projections de films, etc. En 2013, elle comptabilisait 22 expositions et 4.600.000 visiteurs.

La holding «Scintillo» créée en 2010 par l’entrepreneur culturel français Steven Hearn détient des participations dans des structures emblématiques de la culture à Paris telles que le Centre culturel «la Gaieté lyrique» et la salle de spectacles et de concert «le Trabendo», dans des cinémas d’art et d’essai dans les capitales française et belge.

En avril 2012, «Scintillo» a créé Créatis, une résidence parisienne d’entrepreneurs culturels, qui en trois ans revendique l’accompagnement de 63 start-up, la création de 220 emplois, un chiffre d’affaires cumulé de 8,5 millions d’euros et la mobilisation de 3,5 millions d’euros de capitaux privés.

 

Larissa AGBENOU