Accueil Afrique de l'Ouest Bénin Bénin : François Hollande fait l’éloge de la démocratie béninoise

Bénin : François Hollande fait l’éloge de la démocratie béninoise

Bénin : François Hollande fait l’éloge de la démocratie béninoise

Dans son allocution  prononcée devant les parlementaires et d’autres personnalités du pays, le président  français s’est attardé sur l’exemple de démocratie que représente le Bénin. «Vous êtes une référence sur le plan démocratique. Si je suis ici, c’est pour montrer qu’il y a des exemples à donner», a déclaré M. Hollande.

Pour   François Hollande, «la Conférence nationale souveraine organisée en 1990 a permis au peuple béninois et aux partis qui le représentent de faire évoluer la démocratie avec trois alternances en 25 ans, avec une Constitution qui a toujours été respectée, avec des élections régulières, autant de preuves que le Bénin a réussi sa transition mais également à donner à ses institutions une pleine traduction démocratique».

« Nous l’avons constaté au Burkina Faso. Nous en mesurons les conséquences au Burundi aujourd’hui même. Quand ces règles là ne sont plus respectées, ne sont plus partagées, alors il ya des risques il ya des conséquences et elles peuvent porter atteinte à la paix civile a rappelé le président français.

M. Hollande a profité pour présenter son programme politique au Bénin. Nous devons développer avec vous toutes les conditions de votre économie. La France sera a vos cotés», a promis François hollande.

En novembre 2014,  M. Hollande avait déjà mis en garde les dirigeants voulant «se maintenir à la tête de leur pays en violant l’ordre constitutionnel» lors du dernier sommet de la francophonie à Dakar. Mais  ce compliment à l’endroit du Benin est mal interprété par certains observateurs.

«François Hollande donne l’impression de venir adouber un conseiller », note  le journaliste et écrivain français Antoine Glaser, spécialiste des relations entre la France et l’Afrique. Les détracteurs du président français s’interrogent également sur son appréciation quant aux deux prochains pays où il doit se rendre, dont les présidents sont au pouvoir depuis plus de 30 ans.

Mais du côté de la présidence, on rejette toute polémique. «Le choix d’aller au Bénin dans la période actuelle est en soi un message politique», souligne-t-on à la présidence française. La dernière visite d’un président français au Bénin remonte à celle du socialiste François Mitterrand en 1983.

 

P. Amah