Accueil Afrique du Nord Libye Libye : Le service de santé au bord de l’effondrement

Libye : Le service de santé au bord de l’effondrement

Libye : Le service de santé au bord de l’effondrement

Après le départ de milliers de membres étrangers du personnel médical de Libye, le système de santé est maintenant confronté à "un effondrement total", a confié à Xinhua Abdul Rauf, président du comité des crises et des situations d'urgence pour le ministère de la Santé.

Parmi les évacués se trouvent environ 13.000 Philippins, 3.000 d'entre eux étant des travailleurs de la santé ou impliqués dans des services relatifs à la santé, a indiqué M. Rauf, ajoutant que cela portera un grand coup au système de santé au grand complet.

Le 20 juillet, le gouvernement philippin a exhorté ses citoyens en Libye à quitter le pays immédiatement après le viol d'une infirmière philippine à Tripoli et le décapitement d'un travailleur contractuel à Benghazi.

M. Rauf a mentionné que pour le moment, les hôpitaux et cliniques s'"empruntent" du personnel pour combler la pénurie.

La Libye est le théâtre d'une escalade drastique de violence depuis les agitations de 2011 qui ont mené au renversement de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi. Les récents affrontements entre combattants islamistes et forces laïques ont provoqué plusieurs incendies dans des villes et métropoles, forçant plusieurs émissaires et entreprises de l'étranger à quitter.

Les Etats-Unis, l'Allemagne, le Canada et d'autres pays ont déjà fermé leurs ambassades à Tripoli. La Chine, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Egypte ont conseillé au cours du week-end à leurs citoyens de quitter le pays immédiatement.

Plusieurs craignaient que les conflits dans les villes majeures ne se transforment en guerre civile, une situation qui pourrait s'avérer plus sanglante que la guerre de 2011.

 

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine 
http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos