Djibouti : La pêche créera 5.000 emplois à l’horizon 2020

Djibouti : La pêche créera 5.000 emplois à l’horizon 2020

SHARE

Pour concrétiser cette ambition, un effort important de formation devrait être déployé, car Djibouti possède une tradition pastorale bien ancrée et manque de pêcheurs qualifiés, précise le document de la BM.

Il conviendrait également, selon les analystes de la Banque mondiale, de formuler et mettre en place une véritable politique de la pêche.

Cette étude souligne par ailleurs que le marché intérieur est loin d'être saturé et s'avère de plus en plus demandeur, avec une demande extérieure qui est également très prometteuse.

Le rapport de la BM rappelle surtout que la filière de la pêche à Djibouti, bien qu'elle reste de taille modeste, connaît un développement soutenu, comme en témoigne l'augmentation de 50% du nombre de pêcheurs et d'embarcations entre 2006 et 2011.     A l' heure actuelle, la filière de la pêche emploie à Djibouti environ 2.600 personnes dont 600 marins, soit 2% de la population active occupée dans le pays.

Avec ses côtes longues de 372 km, Djibouti dispose d' importantes ressources halieutiques. Les conclusions de précédentes études font état d'un potentiel national exploitable de 47.000 tonnes par an dont 15.000 tonnes de poissons démersaux ( mérous, dorades, etc..) et 28 tonnes de poissons pélagiques (thons, thazards, sardines, sardinelles,.. etc.). Les quantités de poissons à haute valeur ajoutée, susceptibles d'être exportées, sont estimées à environ 9.300 tonnes par an.

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine 
http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos