Home Afrique Centrale Rwanda Rwanda : Portrait de Kizito Mihigo, un chanteur qui risque la prison à vie

Rwanda : Portrait de Kizito Mihigo, un chanteur qui risque la prison à vie

Rwanda : Portrait de Kizito Mihigo, un chanteur qui risque la prison à vie

Accusés de terrorisme, atteinte à la sécurité de l’Etat et tentative d’assassinat sur le président rwandais Paul Kagamé, le musicien rwandais Kizito Mihigo et trois de ses co-accusés avaient été condamnés à 30 jours de détention préventive en avril dernier. La cour craignait à ce moment que les accusés ne quittent le pays s’ils étaient remis en liberté sous caution. Ils risquent aujourd'hui la prison à vie.

Un artiste engagé pour la paix et la réconciliation

Auteur compositeur liturgique rwandais, il est un rescapé du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Exilé un temps à Bruxelles, il revient dans son pays en 2010 et s’engage pour la paix et la réconciliation à travers sa musique. Son côté humaniste et pacificateur a fait de lui une personne respectée. Il a même créé une fondation destinées à utiliser l’art pour promouvoir la paix et la non-violence, la Fondation Kizito Mihigo pour la Paix (KMP).

La sombre histoire de Kizito Mihigo

Dans une de ses récentes chansons, Kizito dénonçait les crimes dont est accusé le parti de l’actuel président rwandais Paul Kagame. Peu avant la commémoration du 20e anniversaire du génocide le 7 avril 2014, il avait été porté disparu. Une semaine plus tard, les autorités annonçaient son arrestation ainsi que celle de trois autres personnes dont un journaliste. Les accusés avouaient immédiatement les faits qui leur étaient reprochés avant même que le procès commence. Des accusations de terrorisme et d’atteinte au gouvernement invraisemblables pour beaucoup de ses défenseurs.

La situation actuelle

Aujourd’hui, accusés de « formation d’une association de malfaiteurs », de « conspiration », de complicité de terrorisme et d’« infraction contre le pouvoir établi ou le président de la République », les quatre accusés risquent la peine pour perpétuité selon RFI. C’est du moins ce que va requérir le parquet lors du procès qui débutera le 12 septembre prochain à Kigali.


Afriquinfos

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine :
 http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos