Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne fermement les attaques contre des...

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne fermement les attaques contre des institutions politiques somaliennes

SHARE

Après un compte-rendu élaboré plus tôt dans la journée par Nicholas Kay, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Somalie, le Conseil a publié un communiqué, exprimant ses condoléances aux familles des victimes et souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Quatre personnes, dont trois militants, ont été tuées mardi dans une attaque ciblant Villa Somalia, le siège du gouvernement fédéral de Somalie. Les assaillants ont utilisé des voitures piégées et des pistolets. L'attaque, revendiquée par les militants shebab, est la dernière d'une série d'attentats perpétrés par le groupe islamiste lié à al-Qaïda contre des institutions politiques somaliennes. Le 5 juillet, une voiture piégée a explosé devant les portes principales du complexe parlementaire de Mogadiscio, faisant au moins quatre morts.

 Le 3 juillet, le législateur Mahamud Mohamed Hayd et un officier de sécurité ont été tués par balles à Mogadiscio. Dans le communiqué de vendredi, les membres du Conseil "ont souligné le besoin urgent de soutenir les Forces de sécurité nationales de Somalie, afin qu'elles soient en mesure d'assumer l'entière responsabilité de la sécurité à Mogadiscio et ailleurs".

"Les membres du Conseil de sécurité ont souligné le besoin de traduire en justice les auteurs, organisateurs et commanditaires de ces actes répréhensibles", mentionne le communiqué, exhortant tous les Etats à coopérer activement avec les autorités somaliennes à cet égard.

L'organe le plus puissant de l'ONU a réaffirmé sa détermination à combattre le terrorisme sous toutes ses formes, et a rappelé les Etats qu'ils doivent s'assurer que les mesures prises pour combattre le terrorisme sont conformes à toutes leurs obligations en vertu du droit international, notamment les droits de l'homme, le droit des réfugiés et le droit humanitaire reconnus internationalement.

 Les membres du Conseil ont réaffirmé leur détermination à "continuer à soutenir le gouvernement et le peuple de la Somalie face aux attaques terroristes déplorables, alors qu'ils tentent d'établir la paix et la prospérité à travers leur pays", affirme le communiqué.

Le conseil de 15 nations a réitéré que "le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus sérieuses à la paix et la sécurité internationales, et tout acte de terrorisme est criminel et injustifiable, peu importe le motif, le lieu, le moment et l'identité des auteurs".