Djibouti : La maîtrise de l’énergie, une nécessité pour garantir la compétitivité...

Djibouti : La maîtrise de l’énergie, une nécessité pour garantir la compétitivité économique

SHARE
© Facebook. Omar Guelleh, président de Djibouti."/>

"Compte tenu de sa situation énergétique et de sa dépendance structurelle dans ce domaine, la maîtrise de l'énergie (…) est aujourd'hui une nécessité pour Djibouti. Il y va de sa sécurité énergétique, de sa compétitivité économique et de sa stabilité sociale", a-t-elle dit d'emblée.

Djibouti entend travailler sur l'amélioration de la demande énergétique de l'état, notamment dans le secteur immobilier et de l'éclairage publique en y intégrant la question de la sobriété énergétique, a-t-elle indiqué, expliquant que l'un des principales raisons de la consommation énergétique à Djibouti provient de la climatisation, en particulier pendant la saison chaude, d'avril à octobre.

Selon elle, l'utilisation de la climatisation avec la mise en place de normes techniques concernant le rendement énergétique des appareils, le mode de construction des maisons, les économies qui peuvent être réalisés au niveau de l'utilisation abusive, réduirait de beaucoup la consommation énergétique.

Pour la directrice générale de l'ADME, les solutions de maîtrise de l'énergie et d'efficacité énergétique dans le domaine publique pourraient être associées à une sensibilisation du personnel de l'état sur une rationalisation de l'utilisation de l'énergie, au développement de formes alternatives d'énergie comme les énergies éoliennes et solaires intégrées au bâtiment.

Saida Abdillahi a indiqué que Djibouti doit disposer d'une vision sur le court, moyen et long terme en matière de maîtrise de l'énergie par le développement d'une stratégie d'efficacité.

"Et pour ce faire, Djibouti compte profiter de l'expérience tunisienne en matière de maîtrise de l'énergie", a-t-elle affirmé, rappelant la signature d'un accord de coopération énergétique en juin dernier entre les deux pays.

"Dans le cadre de cet accord, les deux pays ont convenu que la coopération pourra revêtir les échanges d'informations et de documentations ainsi que la mise en relation avec les organismes de recherche et les industriels des deux pays", a-t-elle expliqué.

Djibouti, qui utilise actuellement 65% d'énergie hydroélectrique en provenance de la ligne d'interconnexion avec l' Ethiopie voisine, compte atteindre dans un avenir très prochain son indépendance énergétique en développant son immense potentiel géothermique estimé à 1.000 MW.

Avec une population d'un million d'habitants et une superficie de 23.000 km2, ce petit pays de la Corne d'Afrique ambitionne de devenir, à l'horizon 2020, la première nation africaine à utiliser 100% d'énergie verte.