Mondial 2014/La rigueur allemande pour supplanter Messi le 13 juillet 2014

Mondial 2014/La rigueur allemande pour supplanter Messi le 13 juillet 2014

SHARE

A l'entame du Mondial 2014, peu de bookmakers ont misé sur une qualification de l'équipe d'Argentine pour la finale. A défaut d'étaler un jeu séduisant, les Argentins ont réussi à faire montre d'une solide rigueur tactique fondée sur une défense capable de résister aux plus dures épreuves. Une alchimie qui a permis à Lionel Messi et ses coéquipiers de damer le pion à plusieurs équipes talentueuses à partir du second tour, même si l'Albiceleste a éprouvé toutes les peines du monde pour se défaire au 1er tour des modestes Nigéria, Iran et de la Bosnie.

Sans tambours ni trompettes, voici L. Messi et ses compatriotes en finale! Avec presque un statut d'outsider à l'entame de la compétition, l'Argentine, dimanche prochain, n'aura rien à perdre devant la valeureuse Allemagne.

Pour les Argentins, cette finale constituera essentiellement un rendez-vous inespéré pour permettre à Messi d'arracher (enfin!) un trophée digne de son rang de "meilleur joueur de la planète" ces dernières années. L'intéressé lui-même ne cache pas cette envie irréfragable de disposer enfin de solides arguments pour répondre aux quolibets dont on l'accable en sélection, à côté de ses prouesses quotidiennes au Barça.

Cependant, les Argentins retrouveront sur leur chemin, dans le mythique Maracana, un effectif allemand qui les avait dominés de la tête et des pieds l'été 2010, dans un Mondial, en Afrique du Sud. Même si les Allemands ont vacillé contre l'Algérie et le Ghana, ils demeurent convaincants dans tous leurs compartiments. Abonnée à une diète de trophées internationaux depuis l'Euro 1996, l'Allemagne aura dimanche prochain, la bonne occasion de rompre avec cette longue panne de victoires finales. Le match du dimanche 13 juillet 2014 se présente surtout aux Allemands comme le rendez-vous de la maturité à ne pas rater.

Sujette à une profonde réforme depuis sa catastrophique élimination du Mondial 1998 par la Croatie, la Mannschaft dispose depuis près d'une décennie d'une génération dorée qui n'a besoin que d'un titre suprême pour rentrer un peu plus dans l'histoire mondiale du foot. La logique sportive voudrait que les Allemands, plus entreprenants, combattifs et déterminés tout au long de la compétition, gagnent leur 4ème Mondial, au soir du 13 juillet. Ils n'ont besoin pour ce faire que d'être de nouveau concentrés pendant 90 minutes; un peu plus, s'il le faut… Assurément que le spectre des surprenantes défaites de la Mannschaft en finale de l'Euro 2008, en demi-finale du Mondial 2010 contre la même formation (Espagne) et aussi en demi contre l'Italie lors de l'Euro 2012 va encore traverser les esprits des riverains du Rhin. Toutefois, avec un Klose qui trône désormais seul à la tête des meilleurs buteurs de l'histoire du Mondial, on imagine difficilement les Allemands perdre subitement leur hargne de vaincre dimanche. Si près du but. Joachim Löw et ses joueurs gagneraient, dans cette optique, à ne pas sous-estimer les ressources tactiques d'une Argentine qui jouera le 13 juillet le match de "sa vie", depuis sa finale de 1990 contre la même Allemagne.

 

Par E. G.