Home Sports Brésil 2014 Mondial 2014 : Les incroyables dépenses des supporteurs

Mondial 2014 : Les incroyables dépenses des supporteurs

Mondial 2014 : Les incroyables dépenses des supporteurs

Visa, le leader mondial des solutions de paiement, vient de publier la deuxième édition de son rapport « Visa Everywhere Travel Report » dans lequel il analyse les dépenses des supporteurs au Brésil au cours du premier tour du Mondial (du 12 au 26 juin). Il analyse les dépenses effectuées par le biais de cartes Visa de débit, crédit ou prépayées, au Brésil durant cette période. Il démontre ainsi que les dépenses ont atteint un niveau record, dont a bénéficié l’ensemble du Brésil : les fans de football se sont répartis dans le pays pour supporter leurs équipes, ce qui a bénéficié à des villes plus petites et moins connues que Rio de Janeiro et Sao Paulo.

Visa montre que plusieurs villes brésiliennes de taille moyenne ont bénéficié du Mondial, connaissant une augmentation des dépenses à trois chiffres. C’est notamment le cas de Cuiaba, capitale de l’Etat du Mato Grosso située dans la partie occidentale du pays, où elles ont augmenté de 963%, de Natal, capitale de l'État du Rio Grande do Norte qui se trouve au bord de l'océan Atlantique dans le nord-est du territoire (+851%), de Manaus, capitale de l'État de l'Amazonas située dans le nord-ouest du Brésil (+409%) et de Curitiba, capitale de l'Etat du Paraná, au sud du pays (+167%).

Outre ces chiffres impressionnants, il faut savoir que le montant global des dépenses est pharamineux. Au lendemain de la phase de poules, il atteignait 188 millions de dollars. Ce montant est nettement supérieur à celui observé au cours des précédents évènements FIFA. C’est le 25 juin que les visiteurs se sont montrés les plus dépensiers, avec 17,4 millions de dollars dépensés au cours de cette seule journée. Visa a établi un classement des 20 pays les plus dépensiers, indiquant leur dépenses et leur augmentation par rapport aux 14 premiers jours de la Coupe des confédérations FIFA 2013. Il faut noter qu’un pays africain se trouve dedans : l’Angola, qui n’avait pourtant pas d’équipe au Mondial se situe en 9ème position avec 5,5 millions de dollars dépensés pendant cette période.

1- Etats-Unis d’Amérique : $48,3 M (+151,6%)
2 – Royaume Uni : $16.0M (+208,8%)
3 – France : $11,2M (+106,6%)
4 – Mexique : $10,2M (+396,7%)
5 – Argentine : $8,5M (+67,7%)
6 – Colombie : $6,6M (+765,4%)
7 – Allemagne : $6,5M (+129%)
8 – Australie : $6,4M (+835,8%)
9 – Angola : $5,5M (+71,1%)
10 – Chili : $4,9M (+519,9%)
11 – Canada : $4,0M (+177,8%)
12 – Espagne : $3,9M (+29,4%)
13 – Norvège : $3,6M (+107,5%)
14 – Japon : $3,3M (+115,2%)
15 – Portugal : $3,3M (+09%)
16 – Italie : $3,3M (+2,0%)
17 – Suisse : $3,2M (+72%)
18 – Russie : $2,9M (+850,5%)
19 – Venezuela :$2,4M (+712,9%)
20 – Chine : $2,3M (+73,2%)

Du côté africain, il faut savoir que l’Algérie arrive à la 82ème place avec $74.999, devant la Libye (101ème avec $36.949) et le Maroc qui arrive en 105ème position dans la liste des pays les plus dépensiers, avec $33.843 ce qui constitue une augmentation de 969,7%. La Tunisie, quant à elle est 116ème avec $21.781. L’Afrique du Nord a ainsi dépensé $167.572 soit une augmentation de 4.351% par rapport aux 14 premiers jours de la Coupe des confédérations FIFA en 2013, à la même période. Les égyptiens ont, de leur côté, dépensé $140.225 (+720,6%)

82 – Tunisie : $74.999
101 – Libye : $36.949
105 – Maroc : $33.843
116 – Tunisie : $21.781

Visa publiera probablement d’autres rapports à l’issu du Mondial, qui permettront de se rendre compte de l’ampleur du phénomène, et des gains touristiques et financiers pour le Brésil au cours de cet évènement.

Afriquinfos