Insolite : Il appelle son fils « Zinedine Yazid Zidane Thierry Henry...

Insolite : Il appelle son fils « Zinedine Yazid Zidane Thierry Henry Barthez Eric Felipe Silva Santos »

SHARE
CC By Raphaël Labbé (Wikimedia). Zinedine Zidane"/>

Quand on vous dit que le football est une passion, on ne mâche pas nos mots. Un brésilien amateur de football, francophile et fan des Bleus a transposé sa passion dans un domaine fort surprenant. Il a décidé d’appeler son fils « Zinedine Yazid Zidane Thierry Henry Barthez Eric Felipe Silva Santos ».

– Rendre hommage aux stars du football –

Afin de comprendre ce prénom, il faut une petite explication. Elle a été fournie par le père de celui qu’amis et famille appellent le petit Zidane.

Il faut commencer par trois stars du football français, champions du monde en 1998 et encore admirés par la communauté du ballon rond : « Zinedine Yazid Zidane » et « Thierry Henry » pour deux grands buteurs qui ont marqué la Coupe du Monde 1998 et ont permis à la France de devenir Championne du Monde ; et, Barthez, le gardien de but de l’équipe vainqueur.

Concernant « Eric », il s’agit tout simplement d’une référence à Eric Cantona, dont les performances ont marqué l’histoire du football français. Enfin,  il faut changer de continent pour comprendre « Felipe », un prénom à la gloire du sélectionneur brésilien Luiz Felipe Scolari.

S’il n’a pas renié son pays, le père de cet enfant n’a pas non plus oublié sa famille. Les deux derniers prénoms du petit Zidane (« Silva Santos ») sont en effet reliés à l’histoire de sa famille.

– Une preuve d’amour pour la France –

Le père du petit Zidane est un fan de football, cela ne fait aucun doute. Mais c’est aussi un francophile. Tombé amoureux de la France lors d’un voyage, il a décidé d’apprendre le français pour pouvoir y retourner. Deux de ses filles vivent actuellement dans le pays.

Il explique avoir été conquis par la gentillesse des français. Il semblerait qu’il l’ait été au point de devenir plus fan des Bleus que leurs compatriotes eux-mêmes.

Habitant de Maceio, capitale d’une région pauvre du nord-ouest du pays, il vit ainsi dans la seule maison qui, depuis le début du Mondial, arbore fièrement le drapeau français à côté de celui du Brésil

– Les difficultés du petit Zidane –

Le petit Zidane a aujourd’hui 7 ans, mais il est encore incapable de prononcer l’intégralité de son prénom : pour l’heure il n’en connait que les trois premiers noms. Interviewé par des journaux, il a expliqué ne pas encore avoir appris son prénom. Une chance pour lui, même si on imagine très bien qu’il va devoir s’y atteler, ne serait-ce que pour ses futurs professeurs, ou pour pouvoir passer des examens.

En outre, il ne partage pas les mêmes gouts que son père, expliquant qu’il aurait préféré s’appeler « Luiz Gustavo », en référence au célèbre milieu de terrain de la Seleçao. La passion du football s’est donc transmise entre le père et son fils (avec la complexité en moins). Ne venez plus nous dire que le football n’est pas une histoire de famille…

Afriquinfos