Mondial 2014 : L’Algérie réclame « coach Vahid »

Mondial 2014 : L’Algérie réclame « coach Vahid »

SHARE
© Facebook. Vahid Halilhodžić en larmes après la défaite de l'Algérie en huitième de finale du Mondial."/>

Vahid Halilhodzic a eu la vie dure en tant que sélectionneur des Fennecs, l’équipe nationale de football algérienne. Détesté par la presse (et réciproquement), celui qu’on appelle « coach Vahid » a eu du mal à se faire aimer du public. A l’opposé, il a toujours entretenu de très bonnes relations avec ses joueurs. Il avait ainsi surpris la communauté du football en se déhanchant aux côtés des Fennecs sur du Khaled.

Au cours du Mondial, « coach Vahid » a su conquérir le cœur des algériens. Il les a émus et leur a offert des moments d’une intensité sportive inoubliables. Il a en outre réussi l’exploit d’amener les Fennecs en huitième de finale. Même leur défaite est positive dans les mémoires puisqu’ils se sont battus jusqu’au bout et ont donné une performance de grande qualité.

Les larmes du sélectionneur ont marqué toute une nation : des larmes de joie d’abord, quand l’Algérie s’est qualifiée pour le second tour de la compétition ; des larmes de tristesse ensuite, quand le match de lundi face à l’Allemagne s’est soldé sur une défaite.

Ces moments intenses ont émus les algériens, qui réclament désormais que « coach Vahid » reste le sélectionneur des Fennecs. Mardi, alors que son contrat se terminait et que son successeur (Christian Gourcuff) était déjà connu, une page Facebook de soutien et une pétition ont été lancées. Sur Facebook, plus de 101.000 « j’aime » ont été recueillis tandis que la pétition a déjà été signée par plus de 67.000 personnes. L’objectif est de recueillir 100.000 signatures, afin de présenter la pétition aux dirigeants. Ces appels ont été relayés par deux quotidiens à fort tirage, El-Khabaret En-Nahar qui ont écrit dans leur une que « le peuple veut le maintien d'Halilhodzic », détournant ainsi le slogan du printemps arabe (« le peuple veut la chute du régime »).

Cet appel a déjà des échos puisque le président algérie,  Abdelaziz Bouteflika, a réclamé aujourd'hui que Vahid Halilhodzic reste à la tête de la sélection algérienne

Afriquinfos