Accueil Afrique de l'Ouest Sénégal Le Sénégal lance un emprunt obligataire islamique pour récolter 100 milliards

Le Sénégal lance un emprunt obligataire islamique pour récolter 100 milliards

Le Sénégal lance un emprunt obligataire islamique pour récolter 100 milliards

L'emprunt dénommé "sukuk Etat du Sénégal 6,25% 2014-2018" est un fonds commun de titrisation de créances (FCTC) en cours de création, à l'initiative conjointe de la société BOAD titrisation et de la Banque islamique du Sénégal (BIS).

Son objectif est de mobiliser pour l'Etat du Sénégal un montant de 100 milliards de FCFA auprès des investisseurs désireux d'acquérir des titres compatibles avec les principes de la finance islamique.

Le FCTC devra acquérir auprès de l'Etat l'usufruit sur trois ensembles immobiliers pour un prix de cent milliards de FCFA, lequel sera financé au moyen des fonds levés auprès des investisseurs dans le cadre de la souscription aux parts.

Selon le ministre sénégalais du Budget, Mamadou Makhtar Cissé, les autorités sénégalaises envisagent de faire du Sénégal une plate-forme de premier plan pour le développement de la finance islamique dans l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA, qui regroupe huit pays appartenant à la zone CFA).

"Le lancement de cet emprunt obligataire Sukuk marque un tournant important pour le développement de la finance islamique dans le marché des capitaux de l'UEMOA. Il permet aux banques et institutions financières islamiques de pouvoir améliorer leurs liquidités par l'accès au refinancement", a expliqué le ministre.