Le Mozambique bientôt exempt de mines terrestres

Le Mozambique bientôt exempt de mines terrestres

SHARE

M. Guebuza a fait cette déclaration lors de la cérémonie d' ouverture de la conférence internationale de cinq jours pour le troisième examen de la Convention d'Ottawa sur l'utilisation, le stockage, la production et le transfert de mines antipersonnel.

Plus de 800 représentants de différents pays ont participé à la conférence, aux côtés des représentants des 161 Etats partie à la convention et Etats observateurs, ainsi que des Nations Unies et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

M. Guebuza s'est dit optimiste et pense que le Mozambique peut devenir le premier des pays les plus lourdement minés du monde à réussir le déminage et à être déclaré "pays sans mines".

Le Mozambique est l'un des pays du monde les plus touchés par les mines terrestres, qui ont été placées pendant la guerre d' indépendance du pays et plus encore pendant la guerre civile qui a duré 16 ans entre le gouvernement et l'opposition, la Renamo.

Jody Williams, coordinatrice de la Campagne internationale pour interdire les mines terrestres (ICBL), a expliqué que bien que 161 pays étaient partie à la convention et que le nombre d'incidents avait nettement baissé, il y avait encore beaucoup de travail à faire pour mettre fin au fléau des mines. La conférence adoptera le Plan d'action Maputo pour les 5 prochaines années et mènera des campagnes d'éducation civique sur le danger des mines terrestres ainsi que sur l'assistance aux victimes.