Accueil Afrique du Nord Maroc Un plan de sauvetage pour le mouroir de Casablanca

Un plan de sauvetage pour le mouroir de Casablanca

Un plan de sauvetage pour le mouroir de Casablanca

La région du Grand Casablanca vient (enfin) d’approuver un projet de réhabilitation du zoo Ain Sebaa de Casablanca. Elle va dédier 250 millions de dirhams, soit un peu plus de 22 millions d’euros à ce projet qui rentre dans le cadre du plan d’actions prioritaires de la ville. Lorsque les travaux seront achevés, le zoo sera doté de 10 hectares : 5 d’espaces verts, 2,5 d’espace de jeux et 2,5 d’espace de divertissement. Il s’agit donc d’un projet de grande envergure qui était réclamé depuis plusieurs années par de nombreuses associations pour qui ce zoo est le mouroir de Casablanca.

– Une réhabilitation attendue de longue date –

En 2012, un groupe intitulé « Sauvons Le Zoo De Ain Sebaa//Save The Zoo Of Ain Sebaa (Casablanca-Maroc) » s’était créé sur Facebook pour protester contre la situation dans ce zoo devenu le symbole de la maltraitance animale. Il s’est fait l’écho d’un mouvement déjà existant, initié en 2011 par le groupe « Citoyens du Monde Unis pour la Protection des Animaux », aujourd’hui Association Marocaine pour la Protection de l'Environnement. Une pétition avait alors été lancée pour sauver le zoo.

En janvier dernier, l’indignation avait ressurgi, suite à la mort d’un lion d’atlas, alors que cette espèce est en voie de disparition. Sur Facebook, la pétition avait été republiée, et le groupe de soutien avait affiché son désarrois : « Ce qui avait déclenché notre rage, c'est un Lion d'atlas (espéces en voie de disparition) mort depuis des jours dans sa cage; a l'époque il y avait 3 lions et une lionne, à la date d'aujourd'hui il n'en reste que 2 Lions mâles (l'espoir de la reproduction est éteint ) , sans compter les autres espéces disparues MYSTERIEUSEMENT ds ce MOUROIR. ».

Alors que les zoos sont censés être des espaces de préservation de la biodiversité de la planète, et un moyen de lutter contre la disparation de certaines espèces, celui de Casablanca était devenu le pire élève. Une vidéo tournée en 2012 mêle, visions de la nature et visions du zoo. C’est avec effroi que le spectateur découvre un zoo mal entretenu, avec des animaux faméliques ou inactifs, essayant de récupérer des déchets à travers les barreaux de leurs cages délabrées pour se nourrir :

La nouvelle de la réhabilitation du zoo est donc la bienvenue, et devrait rassurer plusieurs associations, inquiètes sur le sort des animaux encore présents à Casablanca.

Afriquinfos