Abdel Fattah al-Sissi officiellement proclamé président de l’Egypte

Abdel Fattah al-Sissi officiellement proclamé président de l’Egypte

SHARE

"Le candidat à la présidence Abdel Fattah Saïd Hussein Khalil al-Sissi a récolté 23 780 104 voix, soit 96,91% des votes," a annoncé le président de la commission électorale, le juge Anwar al-Assi, lors d'une conférence de presse, ajoutant que le leader de gauche Sabahy en avait obtenues 757 511, soit environ 3,1%.

Plus de 25 millions des 53,9 millions d'électeurs potentiels ont voté, atteignant un taux de participation de 47,45%, a informé M. al-Assi.

"Les votes valides étaient au nombre de 24 537 615, représentant 95,93% des suffrages exprimés, alors qu'il y a eu 1 040 608 votes non valides, représentant 4,07% des voix," a-t-il dit.

"Par conséquent, Abdel Fattah al-Sissi remporte le mandat de président de la République arabe d'Egypte", a annoncé M. al-Assi.

L'élection a été "équitable et libre" et a été surveillée par plus de 100 000 observateurs étrangers et plus de 15 500 observateurs locaux, a indiqué M. al-Assi, ajoutant que l'Union européenne, l'Union africaine, la Ligue arabe, les Parlements européen et arabe et d'autres organisations régionales et internationales avaient supervisé le scrutin.

L'élection avait initialement été prévue pour les 26 et 27 mai, mais la Commission a décidé de prolonger le scrutin d'un jour en raison de la canicule et afin de permettre aux électeurs ne résidant pas dans leur circonscription de retourner dans leurs provinces d'origine pour voter, a expliqué M. al-Assi.

La Commission a dû recompter les voix de sept bureaux et invalider les résultats d'onze autres à travers le pays afin de maintenir la transparence des résultats, a-t-il ajouté.

Dans sa première déclaration après l'annonce des résultats officiels, M. al-Sissi a salué tous les votants et a également rendu hommage à son rival de gauche, M. Sabahy, "pour avoir présenté une candidature sérieuse" dans le cadre du processus démocratique.

"Je travaillerai assidûment pour offrir de bonnes conditions de vie, la liberté, la dignité humaine et la justice sociale à tous les Egyptiens", a déclaré M. al-Sissi dans un discours télévisé mardi soir. Le général a également appelé tous les Egyptiens à oeuvrer ensemble à la réussite du pays.

En réponse, le candidat vaincu, M. Sabahy, a félicité M. al-Sissi par téléphone mardi soir, selon le site officiel Ahram.

Nombre de partisans de M. al-Sissi sont descendus dans la rue et sur les places publiques dans tout le pays afin de célébrer sa victoire suite à l'annonce.

Plusieurs dirigeants arabes ont également envoyé des messages de félicitations à M. al-Sissi et exprimé leur soutien à l'Egypte et à son peuple sous leur nouveau président.

Le roi d'Arabie saoudite, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud, s'est engagé mardi à continuer à soutenir l'Egypte après avoir félicité Abdel-Fattah al-Sissi pour sa victoire à l'élection présidentielle, selon l'agence de presse saoudienne.

Le roi d'Arabie saoudite a qualifié cette journée d'historique et a souligné qu'elle marquait le début d'une nouvelle ère pour l'Egypte qui permettrait de mettre fin au chaos, à l'instabilité et à l'insécurité dans le pays. Il a expliqué que la phase à venir impliquait de grandes responsabilités exigeant les efforts conjoints de tous les Egyptiens.

Le roi a appelé les pays frères et amis à s'abstenir d'interférer dans les affaires internes de l'Egypte, prévenant que faire obstacle à l'Egypte consistait à faire obstacle à l'Islam et au monde arabe.

M. al-Sissi a reçu des messages de félicitations du président des Emirats arabes unis, Sheikh Khalifa bin Zayed Al-Nahyan, de l'Emir du Koweït Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Sabah, du roi Abdallah II de Jordanie, du président yéménite Abd-Rabbu Mansour Hadi, et du président algérien Abdelaziz Bouteflika.