Route Transsaharienne : Le tronçon nigérien bientôt parachevé

Route Transsaharienne : Le tronçon nigérien bientôt parachevé

SHARE

Le projet de loi sur l'accord de prêt d'un montant de 44,6 milliards de francs CFA entre le Niger et le Fonds Africain de Développement relatif au financement dudit Projet vient d'être ratifié par le gouvernement nigérien.

Le projet de construction de cette route porte sur l'aménagement et le bitumage des tronçons de route constituant les chainons manquants de l'axe principal et de la branche tchadienne de la Route Transsaharienne sur un linéaire de 565 km, la construction d'un pont de 543 m sur le fleuve Niger à Farié avec 3 km de voies d'accès et la réalisation des infrastructures destinées à la facilitation du transport et du transit aux frontières Algérie-Niger et Niger-Tchad.

L'objectif recherché à travers la réalisation de ce projet, long de 4.500 km, qui doit relier Alger (Algérie) à Lagos (Nigéria) ,selon ses initiateurs, est de contribuer au développement des échanges commerciaux par voie routière et à l'intégration régionale, mais aussi d'améliorer le niveau de service général de la Route Transsaharienne et les conditions de vie des populations dans la zone d'influence du Projet.

"Pour le Niger, pays enclavé, sa réalisation permettra d'augmenter le flux des échanges avec les pays du Maghreb, se rapprocher de l'Europe, et servir de zone de transit pour les autres pays au sud du Sahara", selon le ministre d'Etat nigérien en charge du Plan, M. Amadou Boubacar Cissé.Sur les 1 000 km qu'elle traverse le territoire nigérien, cette route dessert de grandes agglomérations et surtout les importants complexes miniers d'Arlit et d'Agadez, dans le nord du pays, rappelle-t-on.